La face négative de l’amour

Le mois de novembre nous invite à regarder la dure réalité de la vie et de la mort. Personne ne peut y échapper alors que dame Nature elle-même se meurt. Pourquoi s’attacher si follement aux choses destinées à périr ? Un détachement est donc de mise, mais quelle sorte de détachement ? Dom Guillerand y répond magistralement en affirmant que le détachement chrétien n’est rien d’autre que la face négative de l’attachement, c’est-à-dire de l’amour. Écoutons-le:

« On se figure trop souvent que le détachement chrétien consiste à ne rien aimer. C’est horriblement inexact. Il n’y a jamais eu de cœur plus aimant que celui de Jésus; et nos cœurs doivent se modeler sur le sien. Aimer est le grand, et même l’unique, commandement: « Voilà le premier commandement … tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, et … ton prochain ». Nous avons là tout l’Évangile et toute la vie et tout Dieu, qui est « Deus caritas »: l’amour. Mais un amour ordonné, un amour qui puisse vivre et se communiquer, et par conséquent qui puisse immoler tout ce qui l’empêche de se donner. Cette immolation, c’est le détachement. Le détachement c’est comme la face négative de l’attachement (ou amour). (…)

Le sacrifice et le dépouillement permettent de se donner à Dieu: ils brisent les liens créés qui retiennent l’âme; ils la libèrent et assurent le plein essor vers les hautes régions où l’on goûte la paix. Il faut que nous sortions de plus en plus des mille riens où se perdent la moitié de nos pensées et de nos sentiments. Pense beaucoup au ciel. Pense beaucoup à Notre-Seigneur qui est notre ciel de la terre et qui sera encore notre ciel de là-haut. Ce qui nous manque, c’est cela. Il nous manque quelqu’un. Nous ne trouvons autour de nous que des choses ou des personnes qui ne sont pas assez quelqu’un. Et en nous surtout nous ne trouvons pas une personne qui soit assez une personne. Pour être quelqu’un, il faut se posséder, il faut se rendre indépendant; il ne faut pas être à la merci de tout ce qui nous entoure; il ne faut pas s’émouvoir et perdre la tête parce qu’il fait clair ou sombre, froid ou chaud, parce que les choux sont plus ou moins gras, parce que le porte-monnaie est plus ou moins garni, parce que l’âge emporte les années et apporte les rides, parce que les hommes nous témoignent estime ou antipathie, etc., etc., etc.

Si on se trouble pour tout cela, on est esclave de tout cela; on n’est pas indépendant de tout cela; tout cela nous commande, nous fait parler, agir, nous en impose; on n’est pas quelqu’un, on n’est pas vraiment une personnalité, c’est-à-dire un être indépendant et libre. »

(Écrits spirituels, tome 2, page 210-211 et 214-215)

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Amour, Angoisse, calme, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Chartreux, Détachement, Dieu, Foi, Jésus, Kartusija, Kloster, Monde, Mort, Opinion publique, Paix, Psychologie, Spiritualité, vie moderne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La face négative de l’amour

  1. AnaStpaul dit :

    Its a difficult lesson … it takes that other difficult lesson to arrive … total trust in Him alone.

    Aimé par 1 personne

    • moinillon dit :

      Total trust in God is indeed a very, very difficult state to achieve. By the way, the English translation has left out five lines where the author gives us concrete examples of futile anxieties. Sad !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.