Adam après la faute

OIP (1) (1)

Poursuivant son commentaire du Prologue de Jean, et plus particulièrement du verset 10 « et le monde ne l’a pas connu », dom Guillerand aborde ici la deuxième partie de son exposé soit la faute originelle et ses conséquences:

« La faute consista dans un mouvement qui détourna Adam de Dieu. Ce fut la grande habilité du démon: « Pourquoi ne mangez-vous pas du fruit de cet arbre? … Ève regarda le fruit, elle vit qu’il était beau aux yeux, doux au goût » (Genèse 3, 6). Ève vit cela en dehors de Dieu, sans la lumière de l’amour. Elle ne vit plus que des ombres passagères: la beauté qui ravit les yeux, la suavité qui flatte le goût. Vus en Dieu, ces attraits sensibles sont de la lumière; ils reçoivent de la Lumière vraie dans laquelle on les regarde une beauté surélevée qui est la beauté même du Verbe. La plus humble fleur, le fruit le plus vulgaire, l’être le plus banal, participent à cette beauté. Vus en dehors de Dieu, ce sont les ténèbres. Ève s’arrêta à cette surface ténébreuse; elle ne regarda plus avec la lumière du Verbe qui la dépasse; elle ne vit plus l’Être vrai qui se cachait sous ces dehors sensibles; elle n’entendit plus la voix qui disait: « Je suis la Vérité et la Vie » (Jean 14, 6). « Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais il a la lumière qui est la vraie vie » (Jean 8, 12). Il a la vie qui est la lumière vraie. La voix avait dit: « Si vous mangez de ce fruit vous mourrez ». Une autre voix disait: « Vous ne mourrez pas … vous deviendrez comme des dieux ».

Le fruit, entre ces deux voix, fait entendre la sienne, la voix de ses attraits extérieurs. Ève écoute cette voix, la voix de cette forme qui est belle, qui promet aux sens du plaisir. Ève reste dans cette région des ténèbres, est sourde à la voix de Celui qui s’est caché sous ces attraits pour se donner à ceux qui sauront les dépasser. Elle est faite pour lui et elle reste en dehors de lui. Elle perd ses rapports avec lui qui est Lumière et Vie; elle leur préfère ses rapports avec le créé qui est ombre et néant; et elle reste dans cette « ombre de la mort ». Elle y reste … et elle y entraîne Adam avec elle. Ensemble ils engendrent des enfants de ténèbres au lieu d’enfants de Dieu qui est Lumière. Les enfants des ténèbres forment « le monde ».

Le péché divise de Dieu son œuvre créée. Il l’avait faite hors de lui pour qu’elle rentrât en lui. Elle était l’expression extérieure du Verbe qu’il engendre éternellement dans son sein. Elle devait à ce rapport toute sa raison d’être et toute sa beauté. Séparée, elle perdait l’une et l’autre. Le monde né de la faute est un non-sens, une réalité affreuse, un enfer. Saint Jean résume tout cela d’un mot qui semble nu et froid, et qui est total et terrible: « Il était dans le monde qui a été fait par lui et le monde ne l’a pas connu ». »

(Écrits spirituels, tome 1, page 111 s)

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Amitié, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Chartreux, Création, Dieu, Kartusija, Kloster, Monde, Mort, Obéissance, Péché, Pédagogie divine, Souffrance, Spiritualité, Tentation, Verbe, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Adam après la faute

  1. VONDO TSAKALA JÉSUS dit :

    ÂMEN

    Aimé par 1 personne

  2. AnaStpaul dit :

    Beautiful and rich. A new way of seeing.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.