L’action du Verbe « ad extra »

ob_9dfdc6_dieu

Les théologiens aiment utiliser des expressions bien forgées pour parler de Dieu: ainsi, pour distinguer l’action de Dieu en lui-même (sa vie intime) et son action en dehors de lui-même (la création), ils utilisent les expressions « ad intra » et « ad extra ». Dans son commentaire du Prologue de saint Jean, dom Guillerand, après nous avoir entretenu de l’action du Verbe en Dieu (« ad intra »), va maintenant aborder son action « ad extra » c’est-à-dire dans le domaine de la création. Un point qui nous intéresse au plus haut point, cela va sans dire:

Tout a été fait par lui (Jean 1, 3)

« Jean nous a dit la grandeur du Verbe dans le sein de l’Être infini qui l’engendre et ce qu’il y fait. Il est égal à lui, infini comme lui; il est son Image parfaite; il le reproduit comme un miroir sans bornes et d’une transparence absolue … mais un miroir vivant, un miroir qui est l’Être et la Vie même. Le Père se reflète en lui et s’y contemple; il voit ce qu’il est; il voit ce qu’il fait; il voit qu’il est la Lumière qui aime et se donne, et il se connaît dans cette lumière et cet amour.

Le disciple aimé va nous dire maintenant ce que le Verbe fait hors de ce sein, de cette Lumière et de cet Amour. « Hors de l’Être? », mes mots de plus en plus sont insuffisants, jusqu’à n’avoir plus de sens. Qui a-t-il et que peut-il y avoir hors de l’Être? Il n’y a et il ne peut y avoir que le néant. C’est là que le Verbe exercera son activité, reproduira son acte éternel et unique, exprimera l’Être qui est: cette expression extérieure, c’est la création. La création est le prolongement hors de Dieu du mystère de sa vie; il y répète ce qu’il dit en lui; il y profère le même Verbe, dans le mouvement du même amour.

Et c’est pourquoi le monde est grand! Chaque découverte que nous faisons (elles sont innombrables) recule presque à l’infini ce que nous croyions être ses bornes, révèle des immensités, des variétés, et en même temps une unité, des rapports intimes qui dépassent de beaucoup l’imagination. Tout cela, ce qu’on sait et ce qu’on ignore, ce qui est, ce qui a été et ce qui sera, même si le monde avait commencé il y a des milliers de millénaires, et s’il devait durer plus encore … tout cela est ou sera l’œuvre du Verbe, procède de lui, trouve en lui seul sa source, son être, sa réalité idéale, le modèle selon lequel il est ou sera fait, sa raison d’être et son explication. »

(Écrits spirituels, tome 1, page 99)

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Animaux, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Chartreux, Cieux, Création, Dieu, Dieu Père, Esprit Saint, Incarnation, Kartusija, Kloster, Parole, Travail, Trinité, Verbe, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.