Jésus rassasie les foules … par amour!

Jésus-et-la-multiplication-des-pains

En ce début de Carême, il peut sembler bizarre de parler d’un geste de Jésus qui, loin d’inviter au jeûne, met l’accent sur un repas gratuit où tous mangent à satiété!  Laissons aux experts le soin d’y découvrir les harmonies eucharistiques sous-jacentes … et écoutons plutôt notre ami chartreux , dom Guillerand, poursuivre son commentaire sur l’évangile de Jean:

« Le Maître prend les pains et les poissons. Avant de les distribuer à la créature, il les offre au Créateur; il les relie à leur principe premier qui ne quitte pas sa pensée, qu’il retrouve en tout, en première place, et auquel il donne publiquement cette place: « Après qu’il eut rendu grâces …» (Jean 6, 11). (…) Dans tous les miracles et actes de Jésus il y a ce double aspect: extérieur et que tous voient, intérieur et plus riche que lui seul connaît. Jésus regarde son Père, il fait passer cette haute pensée et son amour dans les pains et les poissons qu’il tient en mains, et il distribue le tout. Les assistants ne voient que le don matériel et les circonstances extraordinaires qui l’accompagnent. Le divin Fils au nom de tous fait le rattachement qui s’impose … et qu’il reprendra sans cesse au long des jours de sa vie publique et de sa vie mystique dans les siècles, et de sa vie céleste pendant toute l’éternité. (…)

Ils peuvent manger à leur faim, quelques-uns probablement sans mesure. De cela même sa bonté ne se trouble pas. Le fil des grâces qui le rendent maître des âmes comporte cette succession où beaucoup d’insuffisances et de misères conduisent à la plus haute perfection. L’amour qui emplit toute cette scène avec une infinité de nuances charmantes, c’est l’amour des pères et des mères au foyer; ils ne demandent pas à l’enfant au berceau d’être le jeune homme de vingt ans qui répond par l’amour à leur amour. Ils l’aiment et ils se donnent à lui à toute heure et à tout âge … et, en somme, leur joie profonde est en ce don total qui s’oublie et qui ne veut qu’aimer. »

(Écrits spirituels, tome 1, page 278 s)

Cet article, publié dans Amour, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Dieu, Eucharistie, Kartusija, Kloster, Pédagogie divine, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jésus rassasie les foules … par amour!

  1. Merci pour ce merveilleux article qui nous rappelle les dons délicieux de Dieu pour nous ! Car si grande, Sa bonté, qu’Il ne se lasse pas de nous rassasier de Son Amour, si nous savons tourner vers Lui notre cœur, et Lui rendre grâce pour tous Ses bienfaits, car Il est don par essence, même si parfois on ne peut comprendre l’épreuve qui vient nous accabler, mais où nous pouvons grandir en Lui, puisqu’Il est tout le but de notre voyage terrestre. Oui toujours Le remercier, quoi qu’il arrive, car tout ce qu’Il nous demande est de toujours s’unir plus à Lui, en se laissant transformer par Lui

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.