Savoir comprendre les Écritures

640x412

«Vous scrutez les Écritures dans lesquelles vous pensez avoir la vie éternelle»        (Jean 5, 39)

La Bible, livre inspiré par excellence, ne se laisse pas comprendre facilement: la personne athée s’arrêtera peut-être à l’histoire racontée, à la beauté de la poésie ou à la sagesse des proverbes … mais autre est la compréhension du Juif religieux et, tout à  fait autre, celle du Chrétien. Cette dernière baigne dans le mystère de Jésus, Verbe incarné, et comme telle est la seule à pouvoir atteindre le sens plénier du texte. Voici comment l’explique dom Augustin Guillerand dans son commentaire sur l’évangile de Jean:

« La Voix de Dieu c’est le Verbe; les Écritures n’en sont que des échos multiples et appropriés à notre faiblesse. On les comprend quand on connaît le Verbe et quand on le reconnaît et le retrouve en elles. L’intelligence des paroles divines exige en un esprit la présence du Verbe qui les y profère et les explique. Les Juifs n’écoutent pas les paroles divines dont l’Écriture est pleine parce qu’ils n’ont pas en eux la parole essentielle, le Verbe de Dieu qui les dit en Dieu avant de les proférer dans le monde, et qui ne les dit dans un esprit créé que si cet esprit croit en lui. Il est ce Verbe qui dit éternellement au sein du Père les paroles de l’Écriture et tout mot de Dieu en cette terre. Les Juifs, en refusant de croire en lui, se ferment à ces paroles: « La parole de Dieu n’habite pas en vous, puisque vous ne croyez pas en Celui qu’il a envoyé. »

Sans arrêt Jésus affirme l’unité : croire à l’un c’est croire à l’autre; et refuser la foi au Verbe c’est la refuser à Dieu dont il est l’envoyé et qu’il exprime parmi eux. Mais les Juifs n’entendent pas cette expression, et ils ne l’ont jamais entendue, quelque forme qu’elle ait prise. Et pourtant c’est en entendant, c’est dans l’accueil en eux de ce Verbe qu’ils trouveraient la vie: « Vous scrutez les Écritures, parce que vous pensez trouver en elles la vie éternelle. » Les Écritures ne contiennent pas la vie; on ne vit pas parce qu’on les lit et médite; on en vit quand en elles on rejoint le Verbe qui seul est la Vérité et la Vie. »

(Écrits spirituels, tome 1, page 268 s)

Cet article, publié dans Écriture, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Désir de Dieu, Dieu, Foi, Jésus, Kartusija, Kloster, Révélation, Verbe, Vie éternelle, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Savoir comprendre les Écritures

  1. Merci beaucoup pour ce bel article. Oui le christianisme n’est pas une religion du livre mais la foi en une personne, le Verbe incarné, éternellement vivant en nous par Son Esprit. Le christianisme est rencontre et n’est vivant chez tout chrétien que par sa relation personnelle vec Dieu

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.