Un Jésus sans prétention

tissot-jesus-travelling-743x424x72

(James Tissot)

De Cana, Jésus se rend à Capharnaüm, et de là à Jérusalem. Ces randonnées sur les routes de Palestine, aussi banales qu’elles puissent paraître, ne sont pas sans leçon pour nous. Voici comment les perçoit le chartreux dom Augustin Guillerand dans son commentaire sur l’évangile de Jean:

« En face de ce petit groupe de Galiléens que personne ne remarque, au sein des foules chantantes, bruyantes, je retrouve l’Esprit qui refera le monde et qui se pose là devant lui pour lui révéler la Vérité et la Vie. Ce qui le distingue, c’est précisément qu’il ne se distingue extérieurement de rien, sinon par une recherche d’humilité, de simplicité banale.

Mêlés à ces foules, les disciples montent à Jérusalem. Rien qui attire le regard; ils marchent quant on marche, ils chantent quand on chante, ils s’arrêtent quand on s’arrête, ils dorment et mangent en même temps que les autres … Mais sous ces dehors et cette surface, quel dedans! quelle profondeur de vue, de clartés sans fond, d’union à Dieu, d’union en Dieu. On oublie trop facilement que la vie publique elle-même, en sa grande part (de beaucoup la plus grande) a eu ce caractère … et que, lorsqu’il fallait absolument se manifester, Jésus, par une permission qui le révèle plus encore que l’éclat des prodiges ou de l’enseignement, se heurtait à une opposition de tout ce qu’il y avait de considérable autour de lui.

Seuls les petits, les humbles le reconnaissent et voudraient l’aimer, attirés par cette parenté profonde, mais uniquement spirituelle, de l’abaissement, du néant accepté. Il s’est réduit à rien; le rien choisi ou, s’il est imposé par Dieu, accueilli de sa main comme un trésor … voilà où il veut être rejoint; voilà qui efface la tache qu’a faite la prétention de l’origine: « Vous serez comme des dieux » (Genêse 3, 5). Jésus est sans prétention … et c’est pourquoi il défendra les droits de Dieu par tous les moyens. »

(Écrits spiriuels, tome 1, page 173s)

 

Cet article, publié dans Arts, Évangile, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Contemplation, Dieu, Islam, Jésus, Kartusija, Kloster, Pédagogie divine, Simplicité, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un Jésus sans prétention

  1. Magnifique humilité du Sauveur, si tendre, si aimant ! Comme elle nous restaure en cet homme nouveau en lequel nous devons nous configurer ! Bouleversante Beauté du Dieu fait homme, en son humble nature née de la glaise, mais Lui le Seigneur, si pur de l’infinie Pureté du Ciel, seule accessible pour nous en notre union toujours plus intime en Lui ! Quelle Beauté dans Son Amour si humble et éblouissant, le plus grand Bonheur auquel tout homme aspire, plus ou moins consciemment, et dont nous sommes sûrs de jouir un jour en plénitude !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.