Marcher la main dans la main

photo_873T1

Marcher la main dans la main nous renvoie aux amoureux, au jeune enfant qui accompagne sa maman, à l’aveugle qui s’agrippe à son compagnon. Amour, confiance, sécurité: autant de motifs qui peuvent nous inciter à nous appuyer sur une autre personne. N’est-ce pas là le fondement de toute société …  une solidarité basée sur la confiance et l’entraide mutuelles?

 En la veille de la fête de la Toussaint (1er novembre), quoi de plus merveilleux que de se rappeler cette belle et unique solidarité qui fonde l’Église: la communion de tous les baptisés entre eux! En contemplant la fresque du Jugement dernier par Fra Angelico, je remarque la joie et la bonne entente qui règnent sur le visage de ces personnes qui viennent de se faire dire:« Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde » (Matthieu 25, 34). Cette bonne entente n’est évidemment  pas nouvelle pour eux puisqu’ils l’ont vécue durant leur vie terrestre, bon an mal an. Notons également que cette charité fraternelle ne vient pas vraiment d’eux mais plutôt de Celui qu’ils ont servi dans la foi et qui leur a donné en retour son Esprit Saint. Cette aide céleste, absolument gratuite, me semble rappelée par la présence des anges gardiens qui les accompagnent dans cette joyeuse farandole.

La fête de la Toussaint est donc le triomphe de l’Amour miséricordieux dans notre vie personnelle et dans celle de tous nos frères et sœurs; elle est également l’annonce du triomphe final du Bien sur le Mal. Bienheureux, oui, mille fois bienheureux, ceux qui participeront aux noces de l’Agneau dans le Royaume!

Cet article, publié dans Adoration, Amitié, Arts, Bonheur, Contemplation, Désir de Dieu, Dieu, Esprit Saint, Foi, Jésus, Miséricorde, Rédemption, Vie éternelle, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Marcher la main dans la main

  1. Merci beaucoup pour ce si joyeux article en la Bienheureuse fête de la Toussaint. Qu’il est doux de penser ainsi à notre patrie du Ciel ou nous connaîtrons un jour la béatitude parfaite et sans mélange ! Comme elle est grande notre union avec ceux qui nous ont quittés, soit qu’ils soient déjà toute joie dans le sein de Dieu, soit qu’ils espèrent en Purgatoire. Mais dans ce dernier cas, comme nous pouvons les aider ! Nous sommes mêmes les seuls à pouvoir le faire, par notre prière ardente, pour que toutes ces âmes en souffrance et en attente rejoignent le bonheur parfait. Elle est si puissante notre prière sur le coeur de Dieu pour que nous contribuions à leur entrée au Ciel. Et à leur tour ces tendres âmes du Purgatoire nous obtiendrons bien des grâces. Quel doux échange dans l’Amour de Dieu qui est toute notre joie et vers lequel elles sont tellement désirantes ! Oui si belle fête de l’Amour triomphant du Seigneur !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.