« Heureux les cœurs purs,

car ils verront Dieu »  (Matthieu 5,8)

Depuis la révolution sexuelle des années 70, parler de chasteté, et de chasteté en vue du Royaume, devient de plus en plus difficile. L’héroïsme des martyrs de l’Ouganda (†1885-87), victimes pour la plupart d’un roi vicieux,  tout comme celui de la jeune Maria Goretti (†1902), fêtée le 6 juillet, ne peut qu’étonner  dans notre société permissive.

« Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu ».  L’application en est facile pour les martyrs susmentionnés mais  remarquons néanmoins deux choses: tout d’abord, que la pureté du cœur, dont parle Jésus, va bien au-delà du domaine de la sexualité et, deuxièmement, que la vision de Dieu promise peut, d’une certaine façon, être expérimentée dès la vie présente. Comment cela est-il possible? Écoutons un Père de l’Église nous en donner l’explication:

« Le Royaume de Dieu est au dedans de vous . Voici ce que signifient ces paroles : celui qui a purifié son cœur de toute créature et de tout attachement déréglé voit l’image de la nature divine dans sa propre beauté. (…) Donc, celui qui se voit lui-même découvre en soi l’objet de son désir. Et ainsi celui qui a le cœur pur devient heureux parce que, en découvrant sa propre pureté, il découvre à travers cette image, son modèle. Ceux qui voient le soleil dans un miroir, même s’ils ne fixent pas le ciel, voient le  soleil dans la lumière du miroir aussi bien que s’ils regardaient directement le disque solaire. De même vous, qui êtes trop faibles pour saisir la lumière, si vous vous retournez vers la grâce de l’image établie en vous dès le commencement du monde, vous possédez en vous-mêmes ce que vous recherchez. La pureté, en effet, la paix de l’âme, l’éloignement de tout mal, voila ce qui est divin. Si tu possèdes tout cela, tu possèdes certainement Dieu. Si ton cœur est exempt de tout vice, libre de toute passion, pur de toute souillure, tu es heureux, car ton regard est clair. Purifié, tu contemples ce que les yeux non purifiés ne peuvent pas voir. L’obscurité qui vient de la matière a disparu de tes regards et, dans l’atmosphère très pure de ton cœur, tu distingues clairement la bienheureuse vision. » (Homélie de saint Grégoire de Nysse sur les Béatitudes)

Cet article, publié dans Amour, Évangile, Bonheur, Conversion, Détachement, Dieu, Jésus, Monde, Paix, Spiritualité, vie moderne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Heureux les cœurs purs,

  1. Merci pour ce bel article. Oui Dieu se manifeste parfois en nous, et Sa parfaite pureté est alors éblouissante, et nous libère de toute entrave terrestre. C’est ainsi qu’Il peut être parfois une parfaite et définitive consolation dans nos blessures terrestres ! Mais Sa présence se révèle en nous dans la plus grande surprise !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.