Celle qui s’avance comme une aurore

P1010584

 

Au lendemain de la fête liturgique de la naissance de la Vierge Marie, il convient de vous présenter une belle réflexion à ce sujet de la part d’un chartreux bien connu, dom Augustin Guillerand:

« Il en est du fait de la Nativité de la Très Sainte Vierge comme de tant d’autres faits qui ont renouvelé spirituellement la face de la terre; il nous est très peu connu!

Pour Dieu, les circonstances extérieures des événements même les plus graves, leur cadre historique, les détails, les noms, les lieux, tout ce qui attire et retient l’attention des hommes, tout cela n’a qu’une importance bien restreinte. Ce qui compte à ses yeux, c’est le dedans des faits et surtout des âmes, c’est le mouvement de son amour qui se donne à elles, et c’est la réponse de ces âmes qui comprennent ce don, l’accueillent et se donnent comme il se donne. Voir cela est la Lumière vraie et le vivre est la vraie Vie.

Or précisément, la Nativité de la Très Sainte Vierge est la réapparition en notre terre de cette Lumière qui est la Vie. Voilà pourquoi l’Église lui applique l’expressive parole du Cantique des cantiques: « Quelle est donc celle-ci qui s’avance comme une aurore à son lever? » (Cantique 6,9). La naissance de Marie a été pour le monde un lever d’aurore … et elle doit le rester.(…)

« Faites pleuvoir votre rosée » (Isaïe 45,8) La Nativité de Marie est la première réponse du ciel à cette prière, c’est la Lumière en son premier matin, la Lumière en rosée, la Lumière qui se divise, se fragmente, se met en fines gouttelettes pour s’adapter à notre regard déshabitué du rayon direct; l’éclat du Soleil de Justice le blesserait, sa tendresse pour nous le sait; il se tamise, il passe à travers cette enfant pour se présenter à nous sous cette forme atténuée. Mais la lumière de la face de Dieu n’en brille pas moins en elle, le souffle de la Vie divine, le mouvement qui se communique aux Trois qui ne font qu’Un, est en elle, l’anime, la vivifie, l’éclaire. Voilà ce que chante l’Église quand elle la salue avec cette parole du Cantique: « Quelle est celle-ci qui s’avance comme une aurore qui se lève?. »

(Écrits spirituels, tome 2, page 13 s)

Cet article, publié dans Amour, Église, Carthusian, Cartuja, Certosa, Charterhouse, Chartreuse, Contemplation, Dévotion mariale, Dieu, Kartusija, Kloster, Liturgie, Paysage, Spiritualité, Vierge Marie, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Celle qui s’avance comme une aurore

  1. Merci pour ce bel article ! Marie est étoile d’aurore qui nous guide vers la Splendeur divine ! Sa naissance a permis la naissance du Salut, a ouvert le monde à la grâce ! Comme sa tendresse intercède sans cesse pour nous auprès du Fils ! Elle prend tellement soin de ses enfants !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.