Savoir se regarder de haut!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chartreuse de La Valsainte  (Cerniat, Suisse)

Notre vie est souvent mal foutue car nous nous conduisons à l’aveuglette et nous ignorons totalement le Plan de Dieu sur nous. La cause en est souvent un amour exagéré de soi-même appuyé sur  un horizon terrestre assez limité. Dom Augustin Guillerand nous en donne l’explication dans une de ses lettres, écrite semble-t-il vers 1940:

« Les grâces que Dieu a multipliées et semées à profusion dans notre âme et autour de notre existence, ces grâces révèlent le plan de Dieu. La vie doit être la réalisation aussi parfaite que possible de ce plan. Bien souvent nous ne le réalisons pas parce que nous ne le connaissons pas assez.  Et nous ne le connaissons pas parce que nous sommes trop occupés de nous-mêmes, du «moi».

Ce que nous appelons le «moi», dans la vie spirituelle, ce n’est pas notre être vrai et complet; ce n’en est qu’une part, la moins grande et la moins intéressante. Le «moi» faux et inférieur, c’est la série des petits incidents dont est composée notre vie, envisagés en eux-mêmes: c’est la peine de ce matin, c’est la joie de ce soir, c’est notre âge, notre taille, notre santé, nos succès, notre réputation, ce sont les réactions de notre sensibilité en face de tout ce qui passe … Le «moi» vrai et complet, ce sont les mêmes circonstances envisagées dans le plan de l’Amour infini et servant à la réalisation de ce plan.

Nous nous occupons trop du premier: quand nous souffrons, nous voyons trop notre souffrance, nous ne voyons pas assez ce que cette souffrance peut procurer de joie divine en nous. Nous apprécions tout (personnes, choses, événements) selon ce point de vue humain, éphémère et étroit. Nous devons l’apprécier selon le point de vue éternel et divin. Alors tout devient grand et beau. C’est la vie de foi, qui est la vie même de Dieu en nous. Ce n’est plus nous qui vivons, c’est Lui qui nous communique son Esprit Saint et qui nous fait vivre selon cet Esprit.

Les premiers chrétiens avaient l’âme toute pleine de ces pensées qui sont si méconnues de nos jours; c’est le secret de leur force, qui doit redevenir la nôtre. Où allons-nous? L’heure est sombre; l’esprit du mal travaille dans le monde en ce moment. Il n’y aura de triomphe que pour ceux en qui régnera l’Esprit de Dieu. Restons intimement unis dans cet Esprit qui est l’Amour infini. »

(Écrits spirituels, tome 2, page 222s)

Cet article, publié dans Angoisse, calme, Carthusian, Cartuja, Certosa, Charterhouse, Chartreuse, Détachement, Dieu, Foi, Kartusija, Kloster, Paix, Pédagogie divine, vie moderne, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Savoir se regarder de haut!

  1. Oui quelle douceur quand on remet sa vie à Dieu ! Il semble que rien des mille contrariétés du quotidien ne peut vraiment nous atteindre, car si profond notre bonheur, si fondamentale notre union à Lui, le Seigneur, de qui tout nous est donné, nos talents et nos félicités, tout ce qui nous constitue, jusqu’à la beauté de notre cadre terrestre ! Bienvenue à Lui, dans ce temps de liberté si propice aux échanges avec autrui, laissons-nous porter par la merveille de Sa miséricorde et la force de Son Amour !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.