« Il fut enlevé au Ciel » (Marc 16, 19)

ascensiongiotto

L’Ascension de Jésus nous rappelle le but ultime des croyants: vivre auprès de Dieu durant toute l’éternité. Or, nous vivons actuellement dans une société qui s’est éloignée des valeurs évangéliques tout en conservant la nostalgie de la vie après la mort … et ce à l’aide d’images souvent rocambolesques! Il suffit d’entendre les réactions des gens après le décès d’un individu pour se rendre compte du fossé qui sépare leurs convictions de la foi authentique de l’Église: on y parle de toutes sortes d’activités, genre « il doit bien rire de nous » ou encore « elle peut enfin se promener parmi les étoiles », sans aucune allusion à la vision de Dieu. C’est comme si on avait peur de mentionner Dieu! Un ciel pour athées? Soyons bons; peut-être sommes-nous encore sous l’influence d’une ancienne prédication qui préférait parler de l’enfer plutôt que du ciel: faire peur a toujours été plus facile que de s’étendre sur la description de la vie bienheureuse. Or, que nous dit la foi chrétienne à ce sujet?

Tout d’abord, souvenons-nous que tout être vivant sur terre est mortel: les plantes meurent, les animaux meurent, les hommes meurent. Que reste-t-il après la mort d’un être humain? Une amie juive m’avouait, après le décès de son mari, que ce dernier ne continuait à vivre que dans la mémoire de ses parents et connaissances. Telle n’est pas la foi chrétienne! Créé à l’image de Dieu (Genèse 1, 27), l’être humain a conservé, malgré sa chute originelle, la nostalgie de rencontrer Dieu et de vivre auprès de lui. Jésus, dans sa prédication, n’a fait que remettre en lumière cette aspiration à une destinée éternelle. « L’âme immortelle campe dans une tente mortelle » s’écriait un chrétien du 2e siècle (Lettre à Diognète). Dans une déclaration en date du 17 mai 1979, la Congrégation romaine pour la Doctrine de la foi précise ceci: « L’Église affirme la survivance et la subsistance après la mort d’un élément spirituel qui est doué de conscience et de volonté, en sorte que le « moi humain » subsiste. Pour désigner cet élément, l’Église emploie le mot « âme » consacré par l’usage de l’Écriture et de la Tradition ». D’ici la résurrection générale, il n’y a donc place dans l’au-delà que pour des âmes, formes humaines incomplètes (selon Thomas d’Aquin) en attente d’une future et nécessaire réunion avec leurs corps spiritualisés. Ceci étant dit, on peut maintenant aborder la question du sort réservé à ces âmes immortelles.

« Allez par le monde entier, proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné » (Marc 16, 16). Ces paroles du Maître, adressées aux disciples avant son départ, nous dévoilent un grand mystère: celui d’un tri final entre personnes sauvées et personnes condamnées, entre âmes immortelles vouées à deux avenirs diamétralement opposés. Cependant, remarquons-le, cette finalité diversifiée n’est pas inscrite dans l’ordre des choses mais découle uniquement d’un choix tout à fait libre de la part de la créature (celui qui croira … celui qui ne croira pas …). Mystère de la liberté humaine! Mystère également d’une possible et merveilleuse union au Christ dans sa gloire: « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient aussi avec moi, pour qu’ils contemplent la gloire que tu m’as donnée » (Jean 17, 24). Le salut promis aux baptisés, loin d’être un voyage interplanétaire, est donc une permanence de vie auprès du Christ ressuscité: vie de joie et de bonheur, exemplifiée par les images bibliques de festin et de noces éternelles.

« Je crois à la résurrection de la chair et à la vie éternelle ». Ces mots « la vie éternelle » de notre profession de foi indiqueraient-elles que cette vie ne débute qu’à la mort physique? Oh, que non! Par le baptême nous avons déjà reçu en nous cette vie, ces « prémices de l’Esprit Saint »; un Esprit appelé à nous conduire à la pleine connaissance de la Vérité. Cette présence mystérieuse ne peut que grandir et être expérimentée: « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera et nous viendrons à lui, et nous ferons chez lui notre demeure » (Jean 14, 23). Saint Paul, pour sa part, n’hésitera pas à définir les chrétiens par cette habitation dynamique: « tous ceux qu’animent l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (Romains 8, 14). La vie au Ciel ne saurait donc être totalement différente de celle déjà initiée sur terre; les valeurs de foi, d’amitié et de partage y trouveront un épanouissement extraordinaire! Néanmoins, avouons-le, l’essentiel nous échappe … car comment parler de Dieu sans risquer de projeter sur lui nos vues et nos désirs les plus terrestres. C’est pourquoi l’apôtre Jean résume cette espérance chrétienne, au contenu solide mais aux contours nébuleux, en avouant: « Bien-aimés, dès maintenant nous sommes enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous savons que lors de cette manifestation nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu’il est » (1 Jean 3, 2).

Favorisés d’une telle espérance, nous ne pouvons que remercier ce Dieu Père qui nous a appelés à l’existence, rachetés par son Fils et destinés à un bonheur inespéré dans l’Esprit: « À Celui qui siège sur le trône et à l’Agneau, gloire, honneur, puissance et action de grâce pour les siècles des siècles, amen ! »

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Amour, Ascension, Évangile, Bonheur, Contemplation, Désir de Dieu, Dieu, Dieu Père, Espérance, Esprit Saint, Foi, Jésus, Jugement dernier, Mystère, Pédagogie divine, Révélation, Vie éternelle, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.