Plus présent par sa divinité que par son humanité

th (3)

L’Esprit Saint envoyé aux disciples les a fait entrer peu à peu dans la vérité toute entière, tel que promis par Jésus (Jean 16, 13). Un grand théologien du 5e siècle, saint Léon le Grand, nous parle précisément de cette progression de la foi de l’Église suite à l’Ascension du Seigneur: les croyants découvrent peu à peu la présence de leur Maître, davantage sous le couvert de sa divinité que de son humanité. Écoutons le pape Léon:

« Les saints Apôtres eux-mêmes, fortifiés par tant de miracles, instruits par tant de discours, avaient cependant été terrifiés par la cruelle passion du Seigneur et n’avaient pas admis sans hésitation la réalité de sa résurrection. Mais son Ascension leur fit accomplir de tels progrès que tout ce qui, auparavant, leur avait inspiré de la crainte, les rendait joyeux. Ils avaient dirigé leur contemplation vers la divinité de celui qui avait pris place à la droite du Père. La vue de son corps ne pouvait plus les entraver ni les empêcher de considérer, par la fine pointe de leur esprit, qu’en descendant vers nous et qu’en montant vers le Père il ne s’était pas éloigné de ses disciples.

C’est alors, mes bien-aimés, que ce fils d’homme fut connu, de façon plus haute et plus sainte, comme le Fils de Dieu. Lorsqu’il eut fait retour dans la gloire de son Père, il commença d’une manière mystérieuse, à être plus présent par sa divinité, alors qu’il était plus éloigné quant à son humanité. C’est alors que la foi mieux instruite se rapprocha, par une démarche spirituelle, du Fils égal au Père; elle n’avait plus besoin de toucher dans le Christ cette substance corporelle par laquelle il est inférieur au Père. Le corps glorifié gardait sa nature, mais la foi des croyants était appelée à toucher, non d’une main charnelle mais d’une intelligence spirituelle, le Fils unique égal à celui qui l’engendre. » (Sermon de saint Léon le Grand pour l’Ascension, Sources chrétiennes, 139-141).

De tout ceci, je retiens avant tout l’importance du don et du rôle de l’Esprit Saint qui, sans changer le dépôt de la Foi, nous le fait mieux connaître en le précisant davantage. Cette progression de la foi, transmise par la Tradition, est essentielle à la vie de l’Église. Il est donc fautif, comme le soutiennent couramment nos frères Protestants, que les Saintes Écritures suffisent (Sola Scriptura) et que la Tradition de l’Église n’apporte rien. Nier la Tradition, c’est nier le rôle de l’Esprit dans le Peuple de Dieu; c’est également nier les promesses du Christ et par là-même méconnaître les Saintes Écritures!

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Ascension, Écriture, Église, Désir de Dieu, Dieu, Esprit Saint, Inspiration, Jésus, Pédagogie divine, Révélation, Tradition, vie moderne, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Plus présent par sa divinité que par son humanité

  1. Saint Esprit viens me diriger et m’ éclairé
    . Ainsi changer ma situation physique et spirituel et exaucé ma demande d’asile en Grèce et restaurer ma famille AMEN

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.