La véritable adoration

2988292039_1_3_6JOXxXmE

L’épidémie du Coronavirus a entraîné, dans certains pays, la fermeture des églises et autres lieux publics. Face à la désolation de plusieurs croyants, il est bon de rappeler que la conversion personnelle est beaucoup plus essentielle dans la vie d’un chrétien que les réunions liturgiques. Jésus lui-même ne l’a-t-il pas affirmé à la samaritaine: « Femme, crois-moi: l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père … mais l’heure vient, et c’est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité » (Jean 4, 21-24). Les réunions liturgiques, toutes légitimes et profitables qu’elles soient, ne serviraient pas à grand chose si les participants refusaient de s’ouvrir aux valeurs de l’évangile et à ses exigences morales: « Ce n’est pas en me disant ‘Seigneur, Seigneur’ qu’on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux  » (Matthieu 7, 21).

Saint Paul, conscient du poids de la conversion radicale exigée des anciens païens, écrivait aux chrétiens de Rome: « Je vous exhorte à offrir vos personnes en hostie vivante, sainte, agréable à Dieu; c’est là le culte spirituel que vous avez à rendre » (Romains 12, 1). La vie chrétienne est donc un culte quotidien mais un culte qui ne va pas de soi; il exige un renoncement quotidien. Fort heureusement, ces efforts deviennent possibles à l’aide d’une grâce spéciale, le don de l’Esprit! C’est cette eau spirituelle et vivifiante à laquelle Jésus fait allusion dans son entretien avec la femme de Samarie: « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: ‘Donne-moi à boire’, c’est toi qui l’en aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive » (Jean 4, 10). Or, s’il est vrai que cette nouvelle vie nous vient gracieusement du Sauveur Jésus, il est non moins vrai qu’elle nous est transmise par le ministère de l’Église, plus particulièrement par les sacrements. On ne saurait donc se sauver individuellement, en snobant, pour ainsi dire, tout contact avec les autres fidèles. Les rencontres liturgiques demeurent nécessaires … en temps normal!

En 1928, le chartreux dom Augustin Guillerand écrivit pour sa sœur âgée, incapable d’assister à la messe paroissiale, un petit traité sur la messe et sur la façon de s’y unir spirituellement. Dans le contexte actuel, je me permets d’inviter les personnes intéressées à lire les chapitres de cet opuscule (appelé «Liturgie d’âme») qui sont publiés chaque semaine (le mercredi) sur le présent blogue et dont le premier chapitre (« Le Dimanche comme remède à l’oubli de Dieu ») est en date du 13 novembre 2019. Bonne lecture!

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Église, Évangile, Chartreuse, Contemplation, Conversion, Désir de Dieu, Dieu, Esprit Saint, Eucharistie, Jésus, Liturgie, Ministère, Spiritualité, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour La véritable adoration

  1. Jean-Pierre dit :

    Bonjour Père

    J’ai une question qui me travaille depuis quelque temps, comment faire la volonté du Bon Dieu ?
    Est-ce que faire la volonté du Seigneur, c’est d’accepter ce qui nous arrive et les événements comme une fatalité ?

    Fraternellement
    Jean-Pierre, un pauvre pécheur.

    Aimé par 1 personne

    • moinillon dit :

      Il n’y a pas de fatalité! Dieu s’attend à des prières (témoignant de notre confiance en sa bonté paternelle) et également à un saint abandon quant aux résultats escomptés. Le Plan de Dieu est extraordinaire mais … nous ne le connaissons pas. Aussi, faut-il agir en tout comme des enfants qui demandent sans trop réfléchir … et non comme des adultes pessimistes qui hésitent à demander. «Demandez et vous obtiendrez, frappez et on vous ouvrira ».

      Aimé par 2 personnes

  2. AnaStpaul dit :

    I am so worried about this cancellation of Mass Fr. Your post is helpful but I still feel beleaguered by the evil one – everywhere!
    And I too am very interested in your response to Jean-Pierre – will you reply to him here if possible please?

    Aimé par 1 personne

  3. AnaStpaul dit :

    Fr and Jean-Pierre, I think, when we look back – even over a short timespan – we often can clearly see the action of God in our lives.
    We pray and pray and ask for help or direction but even then, we are not sure, we are doing what the good God wants.
    Looking back, we see a pattern, almost a sleep-walking, if we follow the teachings of our Saviour and just trust – we obey the commandments and counsels and we hope and pray, we see the presence of God very clearly.
    Occasionally, we are blessed with the consolation of an almost perfect knowledge of God-with-us but mostly we are a bit like bats.
    What do you think Fr Jacques?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.