Savoir pardonner de façon … charitable!

JesusCrucified

« Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font »  (Luc 23, 34)

De tous ceux qui croient en Dieu, le chrétien est le seul qui ait reçu le commandement d’aimer ses ennemis … car, disait Jésus, nous sommes tous frères d’un même Père. Encore faut-il pardonner avec des sentiments de charité et non d’amour-propre, en culpabilisant outre mesure ceux ou celles qui ont osé nous insulter! Essayer de comprendre la motivation de nos ennemis n’est pas chose facile et il peut nous paraître plus expédient de leur pardonner tout en les laissant dans, ce qui nous semble être, leur piètre disposition! Jésus n’a pas agit ainsi … et un moine anglais du 12e siècle nous en rappelle le pourquoi:

« Rien ne nous encourage tant à l’amour des ennemis, en lequel consiste la perfection de l’amour fraternel, que de considérer avec gratitude l’admirable patience de Jésus durant sa passion. (…) En entendant cette admirable parole, pleine de douceur, d’amour et d’imperturbable sérénité: Père pardonne-leur, que pourrait-on ajouter à la douceur et à la charité de cette prière? Et pourtant le Seigneur ajouta quelque chose. Il ne se contenta pas de prier, il voulut excuser: Père, dit-il, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. Ils sont sans doute de grands pécheurs, mais ils en ont à peine conscience; c’est pourquoi, Père, pardonne-leur. Ils crucifient, mais ils ne savent pas qui ils crucifient, car s’ils l’avaient su, ils n’auraient jamais crucifié le Seigneur de gloire. C’est pourquoi, Père, pardonne-leur. Ils pensent qu’il s’agit d’un transgresseur de la Loi, d’un usurpateur de la divinité, d’un séducteur du peuple. Je leur ai dissimulé mon visage, ils n’ont pas reconnu ma majesté. C’est pourquoi, Père, pardonne-leur; ils ne savent pas ce qu’ils font.  (Le Miroir de la Charité, d’Aelred , abbé cistercien de Rievaulx, III, 5)

Si donc « pardonner à notre ennemi » est déjà un acte extraordinaire pour notre pauvre nature humaine, essayer de comprendre la motivation de l’injustice infligée dénote une humilité digne des grandes âmes et d’une véritable disposition à rétablir les liens brisés. Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Amour fraternel, Évangile, Dieu, Jésus, Miséricorde, Moine, Pardon, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.