« Pourvu seulement que j’atteigne Jésus Christ »

Colisee2

Amphithéâtre de la Rome impériale

Que de personnes, aujourd’hui, s’enlèvent la vie pour toutes sortes de raisons. Nous vivons dans une société de confort où la moindre gêne semble devenir un obstacle infranchissable … et nous hésitons de plus en plus à orienter notre vie vers un idéal exigeant (qu’il s’agisse du mariage sacramentel, de la vie religieuse ou sacerdotale).

Et pourtant il n’en fut pas toujours ainsi. Au tout début de l’ère chrétienne, les baptisés se disaient même prêts à donner leur vie pour le Christ. À preuve, le témoignage de saint Ignace  évêque d’Antioche (deuxième successeur de Pierre sur ce siège) qui fut condamné par l’empereur Trajan à être jeté aux bêtes dans l’amphithéâtre de Rome . Voici un extrait de la lettre qu’il envoya aux chrétiens de cette ville, les suppliant de ne rien faire qui puisse compromettre son martyre:  « À l’Église qui préside dans la région de Rome, Église digne de Dieu, digne d’être honorée. digne d’être appelée bienheureuse, digne de réussir selon ses vœux, digne par sa pureté dans la foi; Église qui préside à la charité. (…) Mais je crains que votre charité ne me fasse tort. Car il vous est facile de faire ce que vous voulez; quant à moi, il m’est difficile d’atteindre Dieu si vous ne me laissez pas faire. (…) Demandez seulement pour moi la force intérieure et extérieure. afin que je n’aie pas seulement la parole, mais la volonté; afin que je n’aie pas seulement la réputation d’être chrétien, mais la réalité. (…) C’est maintenant que je commence à être un disciple. Que rien, parmi les êtres visibles et invisibles, ne m’empêche par jalousie de rejoindre le Christ … que tous les supplices du diable viennent sur moi, pourvu seulement que j’atteigne Jésus Christ. » (Lettre de saint Ignace aux Romains)

Effectivement, il parvint à Rome pour le dernier jour des jeux publics. Quatre-vingt mille spectateurs se pressaient sur les gradins du Colisée, lorsque Ignace y fut conduit. Son martyr fut bref.  Deux lions se jetèrent sur lui et le dévorèrent en un moment, ne laissant (selon un commentateur) que les plus gros de ses os. C’était vers l’an 117 après Jésus Christ.

Cet article, publié dans Amour, Animaux, Église, Désir de Dieu, Dieu, Foi, Jésus, Mort, Vie éternelle, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Pourvu seulement que j’atteigne Jésus Christ »

  1. Magnifique témoignage ! Oui la foi de ces premiers chrétiens était immense et solide. Unis au Christ, ils avaient toute confiance en la force que donne le Seigneur pour affronter l’épreuve ! D’ailleurs il est dit dans les Évangiles que Dieu ne permet pas que nous ayons à souffrir plus que nous ne pouvons supporter. Car Ignace semble bien avoir compris que nous ayons â subir des purification pour rejoindre Dieu

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.