Savoir trouver la joie dans la peine?

simon-cyrene-aide-jesus-porter-croix-55235_11

La souffrance est et restera toujours la souffrance, c’est-à-dire une violence faite à notre nature. En souffrant avec nous et pour nous, Jésus a fait de la souffrance un chemin mais c’est « accidentellement »,  car essentiellement elle reste un contraire, un ennemi. Voici comment un moine, dom Augustin Guillerand, explique la façon chrétienne de souffrir:

« Dans le plan divin, il n’y a qu’un homme, il n’y a qu’une vérité, il n’y a qu’un chemin, il n’y a qu’une vie: « Je suis la Chemin, la Vérité et la Vie , dit Jésus » (Jean 14,6). Tout homme que Dieu aime doit donc entrer dans cet homme; il doit connaître cette vérité, suivre ce chemin, vivre cette vie. Pour nous faire à chacun de nous cette grâce des grâces, Dieu ne recule devant rien. Il bouleverse parfois le monde entier pour qu’une seule âme ressemble davantage à son divin Fils Jésus. Il ne veut que cela; il ne peut vouloir que cela; tout le plan de sa Providence est ordonné à ce terme. Et tout ce qui nous arrive doit être envisagé dans la grande lumière de ce terme.

Voilà pourquoi nous souffrons tous: pour devenir d’autres Christ, d’autres Jésus, incompris comme lui, persécutés comme lui, chargés de la croix comme lui. La souffrance en dehors de là, serait incompréhensible et intolérable. En le regardant au contraire, lui, le divin Modèle, lui, la Vérité et la Vie, la souffrance devient belle, la plus belle chose que Dieu ait permise ici-bas, comme la mort est la plus vivante des réalités de la terre. Trouver la joie dans la peine et la vie dans la mort, voilà le secret remède … »

(Écrits spirituels, tome 2, page 193)

Cet article, publié dans Angoisse, Bonheur, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Dieu, Foi, Islam, Jésus, Kartusija, Kloster, Mort, Pédagogie divine, Providence, Souffrance, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Savoir trouver la joie dans la peine?

  1. Merci infiniment pour ce très bel article. Paradoxalement, nous semble-t-il, il n’est pas d’autre chemin pour aller à Dieu que la souffrance, car nous devons nous aussi porter notre Croix pour marcher à Sa suite. C’est le mystère du monde que nous ayons besoin de cette purification pour nous détacher du monde, pour être dans le monde et non du monde. Mais quelle joie quand nous nous confions en plénitude à Dieu ! Bizarrement nous découvrons alors que « Son fardeau est léger » comme Il l’a annoncé ! L’union à Dieu est le seul vrai bonheur pour nous. Quand on l’a compris, tout s’éclaire !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.