Ne pleure plus … si tu m’aimes

 

6098408881_aeea9d0036_o

 

Le décès d’un être cher ne peut que nous affliger, même dans le contexte de la foi chrétienne. Nous sommes de chair et d’os et certaines absences peuvent nous paraître insupportables. Il n’en demeure pas moins que, la première réaction passée, nos convictions spirituelles doivent reprendre leur place dans notre monde intérieur. Voici comment réagit saint Augustin à cet état d’esprit qui peut affliger tout croyant. Il s’agit d’une prière pour les défunts où le saint évêque fait parler la personne disparue:

« Si tu savais le don de Dieu et ce que c’est que le Ciel. Si tu pouvais d’ici entendre le chant des Anges et me voir au milieu d’eux. Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les horizons et les champs éternels, les nouveaux sentiers où je marche. Si, un instant, tu pouvais contempler comme moi la Beauté devant laquelle toutes les beautés pâlissent. Quoi! tu m’as vu, tu m’as aimé dans le pays des ombres et tu ne pourrais ni me revoir ni m’aimer dans le pays des immuables réalités! Crois-moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m’enchaînaient et, quand un jour que Dieu connaît et qu’il a fixé, ton âme viendra dans ce ciel où l’a précédée la mienne, ce jour-là tu me reverras, tu retrouveras mon affection épurée. À Dieu ne plaise qu’entrant dans une vie plus heureuse, infidèle aux souvenirs et aux vraies joies de mon autre vie, je sois devenu moins aimant. Tu me reverras donc, transfiguré dans l’extase et le bonheur, non plus attendant la mort, mais avançant d’instant en instant avec toi dans les sentiers nouveaux de la Lumière et de la Vie. Essuie tes larmes et ne pleure plus si tu m’aimes. »

(Citation tirée du livre La Force du Silence, du cardinal Robert Sarah, no 180)

Cet article, publié dans Amitié, Désespoir, Dieu, Foi, Mort, Souffrance, Vie éternelle, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ne pleure plus … si tu m’aimes

  1. Merci pour ce magnifique texte de Saint Augustin qu’on lit souvent dans les messes des défunts. Oui c’est toujours très triste la perte d’un être cher, mais elle n’est en rien définitive, c’est juste une étape dans la vie éternelle qui nous est promise, un rendez-vous retardé. Comme nous devons être heureux que cette personne soit parvenue dans les bras du Père, où il n’est plus aucune souffrance, mais la joie de la Vie dans ce qu’elle a de plus vibrant, de plus vivant, un bonheur total et absolu ! Et si nous pensons qu’elle n’était pas suffisamment prête pour le divin face à face, comme nous devons prier de tout notre cœur pour que le Seigneur de toute bonté hâte sa venue dans Son Royaume ! La prière d’intercession plaît tellement à Dieu !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.