« Et nous avons vu sa gloire …

12c

gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique »  (Jean 1,14)

La plupart des contemporains de Jésus n’ont pas su voir la gloire qui auréolait sa vie et sa mort … car ils n’avaient pas la Foi. Seul ce don de Dieu peut nous habiliter à discerner l’invisible, plus précisément l’amour divin qui rayonne des paroles et des gestes du Christ. L’évangéliste Jean a possédé cette Foi à un degré éminent et Dieu lui a donné d’en témoigner clairement dans son évangile. Mais cette connaissance spirituelle ne va pas sans un don de soi qui l’accompagne … laissons dom Augustin Guillerand  nous l’expliquer:

« L’âme se donne parce qu’elle voit l’Amour qui se donne, comme le Verbe se donne à son Père parce qu’il voit le Père qui se donne, pour faire comme lui: « Il fait de même ». L’âme voit l’Amour dans les détachements du Verbe incarné. Elle le voit s’élevant au-dessus de tout le créé, brisant tout lien, s’en dégageant, emporté par le seul souci de son Père. (…) Jésus quitte tout pour s’unir à son Père, parce qu’il voit son Père se donner avec cette plénitude égale à son être. (…)

Voilà la vie éternelle qui éclaire, embrase l’Être infini à jamais, et qui est venu illuminer la terre, montrer aux hommes que se donner, se renoncer, se sacrifier pour se donner, c’est accueillir Celui qui est, c’est participer à sa vraie vie, c’est la connaître et la reproduire, c’est la connaître dans l’image d’elle-même qu’elle communique à ceux qui la reçoivent, c’est naître de Dieu, c’est devenir ses enfants, c’est devenir un autre Verbe incarné qui demeure et refait dans les âmes ce qu’il fait au sein du Père et ce qu’il a fait au sein de Marie. (…)

Vivre, c’est voir ce don du Père et du Fils dans la chair où celui-ci s’est incarné et se donne. Mais on ne le voit que si on l’accueille et le possède en soi; c’est lui qui doit voir en nous; il y voit s’il y est, si nous avons son Esprit d’amour, si nous nous donnons comme il se donne, si nous nous arrachons comme lui à tous les liens de la chair et de la vie naturelle humaine. »

(Écrits spirituels, tome 1, page124)

 

Cet article, publié dans Amour, Évangile, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Contemplation, Détachement, Dieu, Dieu Père, Esprit Saint, Foi, Jésus, Kartusija, Kloster, Paysage, Verbe, Vie éternelle, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Et nous avons vu sa gloire …

  1. Merci infiniment pour ce merveilleux texte. En effet comment pourrions-nous connaître Dieu, si ce n’est en Lui rendant Amour pour Amour ? Il suffit de nous confier à Lui et Il nous donne tout. Soyons les parfaits miroirs du Père et nous connaîtrons la Joie qui dépasse toute joie !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.