Savoir persévérer dans la recherche

thRBJPNF89

« Climb every mountain, ford every stream, follow every rainbow, till you find your dream » . Ces mots, tirés d’une chanson de la comédie musicale  Sound of Music (La mélodie du bonheur), me reviennent fréquemment lorsque la recherche de Dieu m’apparaît longue et pénible. Persévérer dans l’effort n’est pas donné à tous … il faut savoir le demander humblement à Dieu. 

La clé de la persévérance me semble être un amour authentique pour Dieu. Un écrivain ecclésiastique du 6e siècle nous en propose un bel exemple dans la vie de sainte Marie Madeleine:

« Marie Madeleine, après être venue au tombeau sans y trouver le corps du Seigneur, crut qu’on l’avait enlevé et porta cette nouvelle aux disciples. Une fois venus, ceux-ci constatèrent et ils crurent qu’il en était comme elle l’avait dit. L’Évangile note aussitôt: Après cela, les disciples rentrèrent chez eux. Puis il ajoute: Mais Marie restait là dehors, à pleurer.

À ce sujet, il faut mesurer avec quelle force l’amour avait embrasé l’âme de cette femme qui ne s’éloignait pas du tombeau du Seigneur, même lorsque les disciples l’avaient quitté. Elle recherchait celui qu’elle ne trouvait pas, elle pleurait en le cherchant, et, embrasée par le feu de son amour, elle brûlait du désir de celui qu’elle croyait enlevé. C’est pour cela qu’elle a été la seule à le voir, elle qui était restée pour le chercher, car l’efficacité  d’une œuvre bonne tient à la persévérance, et la Vérité dit cette parole: « Celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé ».

Elle a donc commencé par chercher, et elle n’a rien trouvé; elle a persévéré dans sa recherche, et c’est pourquoi elle devait trouver; ce qui s’est produit, c’est que ses désirs ont grandi à cause de son attente, et en grandissant ils ont pu saisir ce qu’ils avaient trouvé. Car l’attente fait grandir les saints désirs. Si l’attente les fait tomber, ce n’étaient pas de vrais désirs. (…)  «Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu?»  On lui demande le motif de sa douleur, afin que son désir s’accroisse, et qu’en nommant celui qu’elle cherchait, elle rende plus ardent son  amour pour lui…  « Jésus lui dit: Marie! »

(Homélie de saint Grégoire le Grand sur l’évangile de Jean)

Cet article, publié dans Amour, Contemplation, Désir de Dieu, Dieu, Foi, Jésus, Montagne du Seigneur, Pédagogie divine, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.