« Il me donne l’agilité du chamois,

thCA8K99L4

 il me fait marcher dans les hauteurs » (Hab. 3,18)

Ces paroles surprenantes, le prophète Habacuc les met dans la bouche de l’Israélite fidèle qui vient de trouver la sécurité terrestre à laquelle il aspirait. Dans un pays souvent attaqué par l’ennemi, les places fortes au sommet des montagnes constituaient l’endroit idéal pour trouver la sécurité; cette image était donc très parlante pour qui cherchait la paix. Et c’est bien ainsi que l’entendait un autre prophète, Isaïe, lorsqu’il se demandait qui habitera les hauteurs, à l’abri des rochers; et  de répondre: « Celui qui va selon la justice et parle avec droiture, qui méprise un gain frauduleux, détourne sa main d’un profit malhonnête, qui ferme son oreille aux propos sanguinaires et baisse les yeux pour ne pas voir le mal. » (Is 33,15s)

« Il me fait marcher dans les hauteurs » À cette image d’un tel bonheur, restreint somme toute à des horizons terrestres, les auteurs chrétiens n’ont pas manqué d’y percevoir une allusion à la vie dans l’Esprit, au bonheur que Jésus promet à ceux et celles qui le suivent chaque jour en portant leur croix. Qu’il suffise de citer ici saint Benoît qui, dans le Prologue de sa Règle des monastères, invite l’aspirant à persévérer dans le chemin étroit de l’évangile: « À mesure que l’on progresse dans la vie vertueuse et dans la foi, le cœur se dilate, et avec une inexprimable douceur d’amour on presse le pas dans la voie des commandements de Dieu ».

Quelques mots à l’intention de ceux et celles qui s’efforcent de vivre leur vie dans le silence, la prière et la contemplation. Bien que «marcher dans les hauteurs» ne soit pas réservé à une élite (les textes cités plus haut en font preuve), il n’en demeure pas moins que les âmes contemplatives sont davantage sensibles à  ce trésor commun car elles y donnent plus d’importance. Orientant  leur vie sur l’unique nécessaire (cette «meilleure part» dont parle Jésus à son amie Marthe), il est normal qu’elles en expérimentent l’inexprimable douceur d’amour qui les fait courir dans les chemins de l’union à Dieu. L’agilité du chamois vient évidemment avec l’expérience …!

Enfin, à l’intention de toutes les âmes de bonne volonté, je rappelle ce souhait ineffable de saint Paul aux Éphésiens: « Que le Christ habite en vos cœurs par le moyen de la foi;  soyez enracinés dans l’amour et fondés sur lui, afin d’avoir la force de comprendre avec tous les saints ce qu’est la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur [du plan de Dieu], et de connaître l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance, pour que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.» (Éphésiens 3,17-19)

.

Cet article, publié dans Amour, Contemplation, Dieu, Esprit Saint, Jésus, Montagne du Seigneur, Prière, Silence, Solitude, Spiritualité, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Il me donne l’agilité du chamois,

  1. Comme cet article est beau ! Quelle joie et quelle paix en effet dans l’Amour du Seigneur, sans cesse disponible et pour toujours !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.