Le don de soi comme prière

th68IU4VVD

Les Apôtres Pierre et Paul

En ce 29 juin, nous célébrons les Colonnes de l’Église que sont les apôtres Pierre et Paul. Leurs vies nous inspirent encore aujourd’hui: deux croyants qui se sont donnés totalement à l’expansion du Royaume fondé par Jésus. Leur vie apostolique fut une prière agréable à Dieu … leur mort également: Paul (citoyen romain) eut la tête tranchée sur la via Ostia près de Rome et Pierre fut crucifié avec d’autres chrétiens dans les jardins de Néron, là où est situé le Vatican.

« Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, se charge de sa croix chaque jour, et qu’il me suive » (Luc 9,23) On ne peut suivre le Christ sans mourir à soi-même et sans l’imiter dans son amour pour tous les humains. Forte de l’Esprit Saint qui l’habite, notre vie chrétienne devient alors un acte de culte, une adoration dont nous parle saint Paul dans la lettre aux Romains: « Je vous exhorte donc, frères, par la miséricorde de Dieu, à offrir vos personnes en hostie vivante, sainte, agréable à Dieu; c’est là le culte spirituel que vous avez à rendre. Ne vous modelez pas sur le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser … » (Romains 12,1)

Le don de soi comme prièren’est-ce pas là tout ce qu’il y a de plus beau à faire pour remercier Dieu de tout ce que lui-même a daigné faire pour nous?

Cet article, publié dans Adoration, Amour, Église, Conversion, Détachement, Dieu, Prière, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le don de soi comme prière

  1. Merci beaucoup pour ce très bel article. A la grâce infinie du don de Dieu, répondons par le don de nos vies à son Amour fou. Il est de si bonne compagnie ! Même si Ses voies sont parfois inattendues et nous font d’abord souffrir, quand nous Le choisissons la joie est au rendez-vous ! Toujours Il vient à notre secours, avec tant de délicatesse, si notre cœur est tout à Lui !

    Aimé par 3 personnes

  2. je ne pense pas qu’il faille souffrir pour être reconnu par Dieu un père peut-il être heureux de voir souffrir son enfant? Non! lorsque l’on donne trop il ne reste plus rien..Il faut donner mais se préserver pour pouvoir donner plus encore..mon humble avis:)

    J'aime

    • moinillon dit :

      La souffrance attriste Dieu (même celle de son Fils en croix) car la souffrance n’est pas nécessairement un MOYEN pour aimer Dieu mais plutôt un THERMOMÈTRE de notre capacité de l’aimer. Le don de soi à chaque jour n’est pas toujours appelé à être héroïque … il n’en demeure pas moins une façon d’aimer et de rendre ainsi un culte à Dieu qui lui nous aime sans mesure. Amour pour amour .. seuls les amoureux peuvent comprendre cela.

      Aimé par 1 personne

      • Alors avec moi le thermomètre a été toujours placé très haut..tout a été fait pour que je sois en révolte contre les injustices .Tout pour que je renie la présence de Dieu et ça continue mais,je ne baisse pas les bras..Satan veut me faire croire que Dieu n’existe pas et j’ai quelques fois très peur alors je le chasse ,je le chasse et je lui dit fiche le camp…sur terre il est roi et, ailleurs ?

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.