Mille ans en vingt-quatre heures?

th (33)

«Devant le Seigneur, un jour est comme mille ans

et mille ans comme un jour » (2 Pierre 3,8)

Pas de problème pour ce qui est de la 2ème partie de la citation car Dieu transcende facilement les siècles mais … pour ce qui est de la 1ère ?

Je trouve très intéressant que l’apôtre Pierre y va du sien en osant ajouter à la citation du psaume 90,4 («car mille ans sont à tes yeux comme un jour »)  une remarque qui surprend par sa nouveauté: « Devant le Seigneur, un jour est comme mille ans ». Oui, c’est vrai que notre routine de 24 heures semble se résumer à peu de choses alors que nous oublions facilement ces mille occasions, ces mille secondes de vie où tout est possible: bonté et haine, affirmation et reniement, action et paresse, joie et tristesse, et j’en passe!

Pour les humains (et les croyants) que nous sommes, Pierre nous ouvre une perspective souvent oubliée et qui nous dépasse: vivre pleinement chaque seconde de notre vie! Évidemment, personne d’entre nous ne peut espérer le faire sans se vouer à un sérieux mal de tête … mais qu’il est consolant de savoir que Dieu est toujours présent dans notre vie et qu’il nous regarde comme un Père, avec amour.

J’oserais ajouter que parmi ces croyants, ceux et celles qui ont la chance de vivre dans une atmosphère de prière ont par le fait-même une forte incitation à prendre au sérieux les nombreux clins d’œil que Dieu leur envoie tout au long de la journée. Une relation amoureuse jamais  ‘ en attente’ mais toujours ‘en ligne’ … un clavardage unique et permanent!

Jésus, sur terre, a certainement expérimenté une telle relation et il en aura sans doute fait part à ses apôtre, d’où le souvenir de Pierre (« Devant le Seigneur, un jour est comme mille ans »). Les conséquences de cette affirmation sont innombrables mais  j’en retiens quelques unes:

  • Dieu me dépasse infiniment. Lui seul peut être attentif aux mille occasions de ma journée … pas moi!
  • Ma petite vie est précieuse aux yeux de Dieu. Ma journée, toute routinière qu’elle puisse paraître, peut devenir le théâtre d’une relation amoureuse extraordinaire.
  • Jésus demeure pour moi le modèle de cette relation possible avec Dieu. En tant que membre du Christ, me rapprocher de lui qui est ma tête, c’est me rapprocher de sa vie d’union au Père.

Mille ans en vingt-quatre heures? Non pas un rêve, mais une belle et étonnante réalité!

 

Cet article, publié dans Dieu, Dieu Père, Prière, Révélation, Temps présent, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.