Réconciliation sacramentelle

(2)

La pandémie actuelle nous a obligés, bien malgré nous, à intérioriser davantage le processus habituel de la réconciliation avec Dieu. Les mesures sanitaires ont en effet contraint plusieurs catholiques à retrouver au fond de leur cœur ce Père miséricordieux trop souvent oublié et qui, loin de compliquer les choses, les simplifie parfois contre toute attente. Les confessions sacramentelles, souvent routinières et n’exigeant qu’une simple attrition, se sont vues remplacées avantageusement par une démarche personnelle du pénitent l’obligeant à éliciter devant Dieu une contrition adulte, totale et sincère. Mais voilà ! la pandémie s’estompant, les rencontres sont à nouveau permises et la confession sacramentelle nous est redevenue possible.

Voici quelques points de repère (tirés du Compendium du Catéchisme de l’Église catholique) à l’intention de ceux et celles qui s’interrogent sur le bien-fondé de la démarche sacramentelle de la Réconciliation:

297. Pourquoi y a-t-il un sacrement de la Réconciliation après le Baptême ?

Parce que la vie nouvelle de la grâce, reçue au Baptême, n’ayant pas supprimé la faiblesse de la nature humaine, ni l’inclination au péché (c’est-à-dire la concupiscence), le Christ a institué ce sacrement pour la conversion des baptisés qui se sont éloignés de lui par le péché.

300. Qu’est-ce que la pénitence intérieure ?

C’est l’élan du « cœur brisé » (Psaume 51, 19), poussé par la grâce divine à répondre à l’amour miséricordieux de Dieu. La pénitence implique douleur et aversion vis-à-vis des péchés commis, ferme propos de ne plus pécher à l’avenir et confiance dans le secours de Dieu. Elle se nourrit de l’espérance en la miséricorde divine.

301. Sous quelles formes s’exprime la pénitence dans la vie chrétienne ?

La pénitence s’exprime sous des formes très variées, en particulier par le jeûne, la prière, l’aumône. Ces formes de pénitence, et d’autres encore, peuvent être pratiquées par le chrétien dans sa vie quotidienne, notamment pendant le temps du Carême et le vendredi, qui est jour de pénitence.

302. Quels sont les éléments essentiels du sacrement de la Réconciliation ?

Ils sont au nombre de deux : les actes accomplis par l’homme qui se convertit sous l’action de l’Esprit Saint et l’absolution du prêtre qui, au nom du Christ, accorde le pardon et précise les modalités de la satisfaction.

303. Quels sont les actes du pénitent ?

Il faut : un sérieux examen de conscience; puis la contrition (ou repentir), qui est parfaite quand elle est motivée par l’amour envers Dieu, imparfaite (« attrition ») quand elle est fondée sur d’autres motifs et qu’elle inclut le propos de ne plus pécher; la confession, qui consiste dans l’aveu des péchés devant le prêtre; la satisfaction, à savoir l’accomplissement de certains actes de pénitence que le confesseur impose au pénitent, afin de réparer le dommage causé par le péché.

304. Quels péchés faut-il confesser ?

On doit confesser tous les péchés graves qui n’ont pas encore été confessés et dont on se souvient après un sérieux examen de conscience. La confession des péchés graves est l’unique moyen « ordinaire » pour obtenir le pardon.

307. Qui est le ministre du sacrement ?

Le Christ a confié le ministère de la Réconciliation à ses Apôtres, aux Évêques, leurs successeurs, et aux prêtres, leurs collaborateurs, qui deviennent ainsi les instruments de la miséricorde et de la justice de Dieu. Ils exercent le pouvoir de pardonner les péchés au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

309. Le confesseur est-il tenu au secret ?

Étant donné la délicatesse et la grandeur de ce ministère et le respect dû aux personnes, tout confesseur est tenu, sans exception aucune et sous peine de sanctions très sévères, de garder le sceau sacramentel, c’est-à-dire l’absolu secret au sujet des péchés dont il a connaissance par la confession.

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Amour, Angoisse, Église, Baptême, calme, Conversion, Désespoir, Désir de Dieu, Dieu, Dieu Père, Esprit Saint, Foi, Humilité, Jésus, Joie, Ministère, Miséricorde, Pardon, Péché, Pédagogie divine, Rédemption, Sacerdoce, Souffrance, Spiritualité, Temps présent, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.