Faites vos jeux, messieurs-dames, faites vos jeux !

Dave

Croupier de casino

« Dieu n’a pas envoyé son Fils pour condamner le monde mais pour le sauver » (Jean 3,17).  Néanmoins, l’évangile de Jean développe cette théologie en insistant sur l’actualisation du Jugement au cœur de l’histoire,  dès le temps de Jésus. Suivant l’attitude que chacun prend à son égard, le Jugement s’opère aussitôt … le Jugement est donc moins une sentence divine qu’une révélation du secret des cœurs humains; ceux dont les œuvres sont mauvaises préfèrent les ténèbres à la Lumière. Le Jugement final ne fera que manifester au grand jour ce clivage opéré dès maintenant dans le secret des cœurs.

L’appel à la conversion va bientôt sonner avec le temps du Carême qui approche. Beaucoup de Catholiques vont emboîter le pas … d’autres vont s’en dispenser en prétextant une kyrielle d’excuses, comme à l’ordinaire. Et pourtant, en ce qui concerne le jeûne (qui n’est qu’un des éléments du Carême) la barre a été placée très bas puisque des quarante jours de jeûne obligatoires il n’en reste plus que deux:  le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, soit le début et la fin de ce temps liturgique.

Le Mercredi des Cendres n’est pas qu’un jour de jeûne, c’est avant tout une journée de prière et de réflexion qui nous invite au silence et au recueillement. Une journée proclamée par l’Église comme étant un moment essentiel à la ré-orientation de notre vie spirituelle. Un événement religieux, à l’exemple de ceux qui avaient cours sous l’Ancienne Alliance: « Sonnez du cor dans Sion: prescrivez un jeûne sacré, annoncez une fête solennelle, réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte ...» (Joël 2,15)

En 2018, par une coïncidence remarquable, le Mercredi des Cendres tombe le 14 février , la Saint-Valentin, fête super-commercialisée (à l’exemple de Noël et de Pâques). Qui des deux va l’emporter? Malgré les éternels conciliateurs qui  ne cessent d’arrondir les coins … tout cela devrait manifester au grand jour les mises des uns et celles des autres. Une minute de vérité, qui nous dévoilera nos vraies priorités. Misons-nous réellement sur le Christ? Faites vos jeux,  messieurs-dames,  faites vos jeux !

Cet article, publié dans Église, Conversion, Dieu, Liturgie, Opinion publique, Spiritualité, vie moderne, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Faites vos jeux, messieurs-dames, faites vos jeux !

  1. Jean-Pierre dit :

    Je fais tapis sur le Christ !

    Aimé par 2 personnes

  2. Vraiment un bien joli article !Comment le Christ ne serait-il pas notre premier choix ? Dieu premier servi, disaient Louis et Zélie Martin, car nous tenons tout de Lui, ce dont nous disposons sur la terre et bien sûr nous-mêmes. Réjouissons-nous de ce coeur à Coeur qui nous attend, certes dans un certain dépouillement, mais qui ne souhaiterait s’isoler un peu pour être plus proche de l’Aimé ? Car l’on n’a rien compris si l’on ne convoite pas le paradis du Coeur de Dieu !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.