Jean à la bouche d’or

Sviatitel_Ioann-Zlatoust

Comment passer sous silence ce personnage illustre dont c’est la fête aujoud’hui: ascète, moine,  prédicateur hors pair (« à la bouche d’or », en grec: chrysostome) et docteur de l’Église. Écrivain prolifique, comparable à Augustin son contemporain en Occident, Jean fut nommé bien malgré lui patriarche de Constantinople, capitale de l’Orient chrétien. Son témoignage intrépide de l’Évangile face au luxe insolent de la cour impériale le fit finalement mourir en exil, en 404. Voici un extrait de sa prédication sur la nécessité de se convertir:

« Voulez-vous que je vous indique les chemins de la conversion? Ils sont nombreux, variés et différents, mais tous conduisent au ciel. Le premier chemin c’est la condamnation de nos fautes. Commence toi-même par dire tes fautes pour être justifié. Et c’est pourquoi le Psalmiste disait: J’ai dit, je veux confesser au Seigneur les iniquités que j’ai commises; et toi, tu as pardonné le péché de mon coeur. Condamne donc toi-même les fautes que tu as commises, et cela suffira pout que le Maître t’exauce. Celui qui condamne ses fautes, en effet, craindra davantage d’y retomber. Éveille ta conscience pour avoir ton accusateur en toi-même et ne pas le rencontrer devant le tribunal du Seigneur. Voilà donc un excellent chemin de conversion.

(…) Nous venons d’indiquer cinq chemins de la conversion: d’abord la condamnation de nos péchés, puis le pardon accordé aux offenses du prochain; le troisième consiste dans la prière; le quatrième dans l’aumône; le cinquième dans l’humilité. Ne reste donc pas inactif, mais chaque jour emprunte tous ces chemins; ce sont des chemins faciles. » (Sermon de saint Jean Chrysostome sur le Diable tentateur)

 

Cet article, publié dans Église, Évangile, Conversion, Dieu, Humilité, Moine, Pardon, Psychologie, Spiritualité, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jean à la bouche d’or

  1. Si beau sermon de Saint Jean Chrysostome ! Oui ayons compassion pour nos errements avant l’heure du Jugement, et contemplons la Beauté divine pour nous remplir de Sa Grâce et orienter nos vies dans la Joie du Seigneur ! Le péché ne peut rendre heureux, ou si parfois nous croyons le contraire, nous pouvons comprendre combien il s’agit d’un pauvre bonheur, tellement inférieur aux Joies célestes qui comblent l’âme et rendent forts !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.