La sainte nuit qui s’illumine

He-is-Risen-pic-04

Voici la nuit,

La sainte nuit qui s’illumine,

Et rien n’existe hormis Jésus,

Hormis Jésus où tout culmine:

En s’arrachant à nos tombeaux,

Dieu conduisait au jour nouveau

La Terre où il était vaincu.

(Didier Rimaud)

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Écriture, Évangile, Bonheur, Création, Dieu, Foi, Jésus, Mort, Mystère, Rédemption, Résurrection, Révélation, Vie éternelle, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La sainte nuit qui s’illumine

  1. Merci pour ce merveilleux poème de Didier Rimaud ! Oui tout culmine en Jésus-Christ, dans Son acceptation de Son abaissement, infini, au regard de ce qu’Il est, comme est Son Amour incomparable, dont la merveille est de nous associer à jamais à Son Bonheur d’absolue plénitude ! Combien dérisoires nos satisfactions et nos plaisirs d’ici, même s’il faut bien se plier à notre condition terrestre, et combien rassasiantes à l’infini les douceurs divines ! Combien nous serions heureux, si nous étions convaincus que nous sommes nés pour ce Bonheur total, mais qui ne s’obtient qu’en cheminant dans les pas de Celui qui se révèle à nous !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.