La sainte nuit qui s’illumine

He-is-Risen-pic-04

Voici la nuit,

La sainte nuit qui s’illumine,

Et rien n’existe hormis Jésus,

Hormis Jésus où tout culmine:

En s’arrachant à nos tombeaux,

Dieu conduisait au jour nouveau

La Terre où il était vaincu.

(Didier Rimaud)

Cet article, publié dans Adoration, Écriture, Évangile, Bonheur, Création, Dieu, Foi, Jésus, Mort, Mystère, Rédemption, Résurrection, Révélation, Vie éternelle, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La sainte nuit qui s’illumine

  1. Merci pour ce merveilleux poème de Didier Rimaud ! Oui tout culmine en Jésus-Christ, dans Son acceptation de Son abaissement, infini, au regard de ce qu’Il est, comme est Son Amour incomparable, dont la merveille est de nous associer à jamais à Son Bonheur d’absolue plénitude ! Combien dérisoires nos satisfactions et nos plaisirs d’ici, même s’il faut bien se plier à notre condition terrestre, et combien rassasiantes à l’infini les douceurs divines ! Combien nous serions heureux, si nous étions convaincus que nous sommes nés pour ce Bonheur total, mais qui ne s’obtient qu’en cheminant dans les pas de Celui qui se révèle à nous !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.