L’étrange nuit sur la colline

crucifixion

Voici la nuit,

L’étrange nuit sur la colline,

Et rien n’existe hormis le Corps,

Hormis le Corps criblé d’épines:

En devenant un crucifié, 

Dieu fécondait comme un verger

La Terre où le plantait la mort.

(Didier Rimaud)

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Amour, Angoisse, Évangile, Compassion, Contemplation, Dieu, Foi, Jésus, Liturgie, Mort, Mystère, Pardon, Poésie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’étrange nuit sur la colline

  1. Etrange mystère du monde, où le comble de l’infamie devient le comble du Beau ! Dieu est familier de ces retournements, Lui qui sait transformer en bien véritable tout le mal, pour peu que nous Lui fassions confiance ! Rien n’est jamais perdu si nous nous confions en Dieu ! Car quelles que soient les souffrances que nous ayons vécues, Il est la Vie et le Bonheur !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.