Une paysanne et sa mission

2a

1412 – 30 mai 1431

« Mon père s’appelait Jacques d’Arc. Ma mère, Isabelle. Chez moi, on m’appelait Jeannette. Depuis ma venue en France, Jeanne.

__  Quel âge avez-vous?

À peu près dix-neuf ans.

J’ai été baptisée en l’église de Domremy par maître Jean Minet, à ce que je crois.

C’est de ma mère que j’ai appris Pater noster, Ave Maria, Credo. Je n’ai appris ma créance d’ailleurs que de ma mère. Quand je fus grande, après l’âge de raison, en général je ne gardais pas les bêtes, mais j’aidais à les mener au pré.

Je ne suis venu en France que sur l’ordre de Dieu. Puisque Dieu le commandait, il le convenait faire. Si j’eusse eu cent pères et cent mères, et si j’eusse été fille de roi, je serais partie.

Mon étendard était blanc, en toile blanche. Il y avait dessus écrit les noms de «Jhesus Marie», je crois. Mon étendard, je l’aimais plus, quarante fois plus que mon épée. Je portais mon étendard quand j’attaquais, pour éviter de tuer personne. Jamais je n’ai tué personne. »

(extrait du procès de Jeanne, en 1431)

Cet article, publié dans Angoisse, Détachement, Dieu, Foi, Inspiration, Jésus, Mort, Révélation, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.