La lumière de l’amour

fra-angelico-la-priere

Dans son illustration du Jugement général qui adviendra à la fin des temps, Fra Angelico nous présente une fresque impressionnante où est souligné le sort très différent de deux groupes de personnes: celui des justes et celui des impies. Ces derniers sont dépeints comme des gens affolés qui essaient de fuir la présence de Dieu en se bousculant les uns les autres. Tout autre est le premier groupe (représenté ci-dessus) où les membres se donnent la main dans une joyeuse farandole s’acheminant vers la cité céleste. L’égoïsme des damnés ne fait que mettre davantage en lumière la douceur de l’amitié qui unit les bienheureux. Toute la scène baigne dans la lumière céleste qui rayonne de  l’Amour de Dieu.

L’Amour … voilà bien le mot-clé qui nous ouvre le secret des mystères de Dieu, à commencer par la Création pour se terminer dans la Béatification. « Mes pensées, dit  Dieu, sont des pensées de paix et non de malheur ». La fête de Noël qui approche en est la plus belle preuve; l’homme aveugle et pécheur y reçoit une planche de salut … le Créateur dévoile toute sa miséricorde en devenant lui-même (en son Fils) le partenaire de sa créature pour aller ensuite se livrer pour elle sur la colline du Calvaire.

L’Amour appelle l’amour . « Si Jésus nous a racheté sur la croix sans notre aide, dit saint Augustin, par contre il ne nous sauvera pas sans notre collaboration. » Et voilà le critère qui séparera les uns des autres à la fin des temps: notre collaboration, une réponse libre, une réponse motivée soit par l’amour exagéré de nous-même soit par l’amour généreux des autres. Il est vrai que Dieu aurait pu nous créer immédiatement dans sa Gloire mais alors, où serait notre valorisation? Un amour forcé n’est pas un véritable amour … d’où la nécessité d’une mise à l’épreuve!

Du haut de ma lucarne, je regarde la société d’aujourd’hui et je ressens avant tout le besoin de prier pour mes frères et sœurs en humanité. Puisse le message de Noël convertir le cœur des uns et des autres. Le temps presse … nous ne serons pas sur terre éternellement … quelle réponse pourrons-nous offrir à ce Dieu qui vient?

 

Cet article, publié dans Amour, Arts, Création, Dieu, Fra Angelico, Jugement général, Dom Augustin Guillerand, Miséricorde, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.