La prière chrétienne irremplaçable

697316738b06325204ce97557723bd4c

La conscience de notre fragilité, pour ne pas dire de notre mortalité, ne peut que nous inciter à nous rapprocher tôt ou tard de Celui qui est au commencement et à la fin de toutes choses. Jésus l’a bien comprit, lui qui nous a enseigné avant tout à prier Dieu avec confiance et amour. Le Notre Père est « la plus parfaite des prières » selon saint Thomas d’Aquin, et, au dire de Tertullien « le résumé de tout l’Évangile ». Amplement utilisée dans la liturgie, cette prière chrétienne irremplaçable (souvent appelée oraison dominicale) fait partie intégrante de la liturgie des Heures, prière officielle de l’Église catholique. À remarquer que la tradition liturgique a toujours utilisé le texte de Matthieu (6, 9-13).

582. Pourquoi pouvons-nous « oser nous approcher en toute confiance » de notre Père ?

Parce que Jésus, notre Rédempteur, nous introduit devant la Face du Père, et que son Esprit fait de nous des fils. Ainsi, nous pouvons prier le Notre Père avec une confiance simple et filiale, avec une joyeuse assurance et une humble audace, dans la certitude d’être aimés et exaucés.

583. Comment est-il possible d’invoquer Dieu comme « Père » ?

Nous pouvons invoquer le « Père » parce que le Fils de Dieu fait homme nous l’a révélé et que son Esprit nous le fait connaître. L’invocation du Père nous fait entrer dans son mystère, avec un émerveillement toujours nouveau, et elle suscite en nous le désir de nous conduire de manière filiale. Avec la prière du Seigneur, nous prenons donc conscience d’être nous-mêmes des fils du Père, dans le Fils.

584. Pourquoi disons-nous « Notre » Père ?

« Notre » exprime une relation complètement nouvelle avec Dieu. Quand nous prions le Père, nous l’adorons et nous le glorifions avec le Fils et l’Esprit. Dans le Christ, nous sommes « son » peuple, et lui, il est « notre » Dieu, dès maintenant et pour l’éternité. En effet, nous disons « notre » Père parce que l’Église du Christ est la communion d’une multitude de frères, qui ne font qu’ « un seul cœur et une seule âme » (Actes 4, 32).

585. Avec quel esprit de communion et de mission prions-nous « notre » Père?

Étant donné que prier « notre » Père est le bien commun des baptisés, ces derniers ressentent l’urgent appel à prendre part à la prière de Jésus pour l’unité de ses disciples. Prier le Notre Père, c’est prier avec et pour tous les hommes, afin qu’ils connaissent le seul et vrai Dieu, et qu’ils soient rassemblés dans l’unité.

586. Que signifie l’expression « qui est aux cieux » ?

Cette expression biblique ne désigne pas un lieu, mais une manière d’être : Dieu est au-delà et au-dessus de tout. Elle désigne la majesté, la sainteté de Dieu, et aussi sa présence dans le cœur des justes. Le Ciel, ou la Maison du Père, constitue la vraie patrie vers laquelle nous tendons dans l’espérance, alors que nous sommes encore sur la terre. Nous vivons déjà en elle, « cachés en Dieu avec le Christ » (Colossiens 3, 3).

(Compendium du Catéchisme de l’Église catholique)

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Amour, Écriture, Église, Évangile, Cieux, Contemplation, Désir de Dieu, Dieu, Dieu Père, Esprit Saint, Foi, Incarnation, Jésus, Mystère, Pédagogie divine, Prière, Tradition, Trinité, vie moderne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.