Nicodème peut se retirer …

OIP

Docteur en Israël et homme droit, Nicodème est venu à la Lumière car il « fait la vérité ». À la fin de son entretien avec Jésus, il en reçoit une tacite approbation et repart le cœur rempli de clartés qu’il ne saurait épuiser. Laissons à notre ami chartreux, dom Augustin, le soin de nous l’expliquer:

« Quiconque fait le mal hait la Lumière. Celui au contraire qui fait la vérité, vient à la Lumière, pour que ses œuvres soient illuminées, car elles sont faites en Dieu » (Jean 3, 20-21). La pensée du divin Maître est très claire. Il veut affirmer l’amour qui anime Dieu à l’égard des hommes. Il leur donne tout, en leur donnant son Fils unique; il leur offre d’entrer en lui par la foi et de prendre place à jamais au sein d’amour où réside ce Fils: « Celui qui demeure dans la charité demeure en Dieu » (1 Jean 4, 16). Le Fils ne vient pas pour perdre ni pour condamner ces hommes; bien au contraire, il vient « pour que nul ne périsse, mais ait la vie éternelle », il vient offrir cette vie en s’offrant; il vient en Sauveur. Mais il ne peut pas changer les conditions du salut, précisément parce qu’il est l’Amour. L’Amour veut l’union; il ne peut pas vouloir ni faire autre chose; l’union exige que deux êtres se rapprochent, viennent l’un à l’autre. (…)

Comme toujours, Jésus finit son exposé sur une parole qui éclaire comme il l’a commencé: c’est le tableau de l’âme qui se donne: elle se donne en venant: « Celui qui fait la vérité vient à la Lumière ». Il faut faire la vérité. Faire la vérité! Quelle parole inépuisable! Nulle peut-être ne nous introduit plus avant dans le divin mystère. (…) Faire la vérité, c’est entrer dans l’Être; c’est le reproduire, le répéter; c’est le faire connaître, et c’est être connu soi-même en lui. Quiconque croit au Fils de Dieu, le reçoit comme tel, entre dans sa vérité; il participe à son Esprit qui est l’Esprit du Père, il fait ce qu’il fait; il voit ce qu’il voit; il aime ce qu’il aime; il n’y a qu’un seul agir: et c’est cela « faire la vérité ». La vérité éternelle du Père est répétée sur la terre: on voit le royaume de Dieu; on vit la vie de Dieu. Ce royaume, cette vie: voilà ce que le divin Fils est venu montrer à la terre, et offrir aux hommes qui croient en lui.

Nicodème peut se retirer; il emporte des clartés que ni lui ni personne jamais n’épuisera. Il part sans un mot, l’âme trop pleine pour parler, pleine de germes comme une terre ensemencée à l’automne. Les germes lèveront, car la terre est bonne. Il faudra du temps pour qu’ils germent et apparaissent, et recouvrent le sol. Mais le temps n’est pas pour Dieu. »

(Écrits spirituels, tome 1, page 204 ss)

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Amour, Évangile, Carthusian, Cartuja, Certosa, Certosini, Charterhouse, Chartreuse, Chartreux, Contemplation, Désir de Dieu, Dieu, Esprit Saint, Foi, Jésus, Kartusija, Kloster, Mystère, Pédagogie divine, Révélation, Spiritualité, Verbe, Vie éternelle, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.