Parle, Seigneur, ton serviteur écoute!

1_XdB5t3yYWjs2V6H4aF3xdA

De retour de vacances, j’ai l’impression d’avoir accumulé quelques brins de sagesse (grâce à Dieu) et je m’empresse de vous les soumettre. À vous d’en juger:

1) Tout d’abord, mon désir bien arrêté de profiter de ce temps pour parler à Dieu (plutôt que de Dieu) est quasiment mort-né … en ce sens que j’ai vite compris que mon premier souci ne devait pas être de prendre la parole mais bien d’écouter ce que Dieu avait à me dire: « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute » (1 Samuel 3, 10). Qu’il est difficile de se taire et d’attendre patiemment que l’autre veuille bien amorcer la conversation; et que de sujets à mettre de côté pour faire place à l’imprévisible! Après quelques jours de silence, vides mais reposants, voici que quelques prises de conscience intéressantes ont  peu à peu fait surface au plus grand plaisir de l’intéressé.  Merci Seigneur.

2) Autrefois, les auteurs spirituels invitaient à vivre la journée d’aujourd’hui comme étant la dernière. Excellent moyen pour valoriser le moment présent. Le même message nous est sensiblement transmis par le pape François mais en d’autres termes : « Vivez le moment présent comme une parcelle d’éternité ». Et c’est bien ce que je me suis efforcé de faire durant les dernières semaines, en des circonstances les plus diverses: promenades, travaux manuels, appels téléphoniques, écoute des nouvelles, lectures, sans oublier les moments de prière. Des instants apparemment anodins de ma vie quotidienne mais qui, une fois accomplis, ne reviendront jamais. Quelle découverte! Et surtout, quelle utilité pour combattre la routine, l’inattention à ce que l’on fait et cet empressement compulsif à passer à autre chose.

3) Êtes-vous quelque peu anxieux de votre éventuelle place dans l’Éternité de Dieu? Pourtant rien de plus normal pour les croyants que de réfléchir au Jugement dernier … Jésus lui-même nous y invite dans l’évangile selon saint Matthieu (25, 31-46). Mais pour certains d’entre nous, à la sensibilité plus délicate, la crainte de décevoir les attentes de Dieu et de diminuer ainsi la gloire qui lui revient peut devenir empoisonnant! Un excellent moyen d’apaiser ces scrupules est de se rappeler que, bon gré mal gré, nous allons tous glorifier Dieu dans l’Au-delà quelque soit la place attribuée: soit à l’avant-scène soit à l’arrière-scène … car même les damnés feront partie de cette grandiose fresque humaine tout à l’honneur du Créateur. Aucun gaspillage dans le Plan divin; tout a un sens! Demeurons donc en paix et travaillons calmement à notre sanctification.

4) À la pandémie actuelle s’ajoute présentement, dans certaines régions tel le Québec, une épidémie de dénonciations de personnalités qui ne cesse de faire des vagues sur Facebook et autres médias sociaux. Dénonciations non seulement de personnes vivantes mais aussi de défunts, et de défunts non-récents (ce qui laisse perplexe, pour ne pas dire méfiant). Aucune réputation, bonne ou mauvaise, ne semble être à l’abri! Si le phénomène s’avère justifiable dans plusieurs cas (dans l’intérêt des victimes), par contre ce déferlement risque de s’autodétruire en banalisant ce qui auparavant faisait les manchettes. Quoiqu’il en soit, rappelons-nous que même si la réputation est un bien noble et honnête sa perte ne signale pas pour autant la « damnation éternelle » … car Dieu seul connaît le fond des cœurs. Que de méfaits dans la vie passée des saints et des martyrs (et même du bon larron) capables de scandaliser les bien-pensants mais devenus par la suite sources de conversion. Malheur à nous, si nous oublions l’existence d’un Dieu bon et miséricordieux! Le jugement de la société et celui de Dieu sont deux réalités bien différentes et tant pis pour ceux qui, assoiffés de scandales, se refusent à le comprendre ou à l’accepter.

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Amour fraternel, Érémitisme, Évangile, calme, Contemplation, Désir de Dieu, Dieu, Foi, Formation permanente, Islam, Miséricorde, Monde, Opinion publique, Perplexité, Recueillement, Société, Solitude, Temps présent, Vie cachée, vie moderne, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Parle, Seigneur, ton serviteur écoute!

  1. AnaStpaul dit :

    Welcome back Fr – we missed you!
    Please explain what this means – « Because even the damned will be part of this grandiose human fresco in honor of the Creator » – I hope it is not too big a question?

    Aimé par 1 personne

  2. moinillon dit :

    The damned (in my humble opinion) will be there like the greenery in a bouquet in order to manifest the beauty of the righteous, etc. Nothing can be without meaning in Creation.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.