Savoir se mettre en présence de Dieu

5b

Nous voulons tous prier, et bien le faire, mais comme il est difficile de garder notre attention sur Dieu. Que de distractions dues à la fatigue, à notre imagination fertile (cette « folle du logis ») ou découlant tout simplement de notre tiédeur spirituelle.

C’est clair que nous ne pouvons pas débuter notre moment de prière aussi facilement que d’ouvrir un tiroir! Il nous faut tout d’abord aménager un environnement propice; Jésus  lui-même sentait le besoin de se réfugier dans la montagne lorsqu’il voulait prier. Si les moines ont toujours préférer le désert à la vie urbaine, c’est qu’ils y trouvent un moyen radical de fuir les attaches humaines et une ambiance idéale pour leurs colloques avec Dieu. Prier suppose donc un certain détachement de nos occupations quotidiennes et une démarche calme dans un environnement paisible.

Parvenus à ce stade, il nous reste à fixer notre regard sur Dieu! Même les chartreux doivent se recueillir avant de prier (voir la photo ci-dessus). Pour la récitation d’une prière, comme le chapelet par exemple, il suffira normalement de réciter le Je crois en Dieu très lentement, en réfléchissant  brièvement sur chaque vérité énoncée dans ce merveilleux résumé de notre foi chrétienne. Lorsqu’il s’agit d’une prière plus longue, comme l’Office des Heures (bréviaire) ou une «lectio divina» (lecture spirituelle), je conseille fortement un arrêt assez long pour bien identifier tant Celui à qui on s’adresse que ceux à qui on s’unit dans cet acte de prière (car on ne prie  jamais seul mais toujours uni au Corps mystique du Christ). Voici, par exemple, une petite formule que j’utilise à cet effet:

« En Jésus ressuscité, dans l’Esprit Saint, et tourné vers le Père;

Avec Marie, Joseph, mon ange, Charbel (patron de mon ermitage), parents et amis dans la lumière divine, les saints du jour et toute la cour céleste;

Uni également à mes frères et sœurs dans la foi, dans la patience (âmes du Purgatoire), la souffrance, le combat, le témoignage et la prière. »

Cette formule, je l’utilise dans une version un peu plus détaillée lorsque je débute ma journée (lors de ma prière nocturne) mais, quoiqu’il en soit, elle n’est pas une garantie contre les distractions bien qu’elle s’avère souvent un prix de consolation en ce sens que si, à la fin de ma prière, je me désole d’avoir été distrait, je sais néanmoins que je l’ai accomplie dans une bonne intention!

A propos moinillon

jacques172.com
Cet article, publié dans Adoration, Église, Érémitisme, calme, Contemplation, Désir de Dieu, Dévotion mariale, Dieu Père, Esprit Saint, Foi, Jésus, Marie, Monachisme, Prière, Recueillement, Solitude, Trinité, Vie cachée, Vierge Marie, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Savoir se mettre en présence de Dieu

  1. AnaStpaul dit :

    Thank you dear Fr Jacques – I am immensely grateful for your advice. Especially during Eucharistic Adoration, I wish to be even more focused.

    Aimé par 1 personne

  2. Camille Gagnon dit :

    Merci

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.