Narcisse et la tendance homosexuelle

cDn9NyiMs9GX1jFALQ6xeAN3sIk

Pour nous qui vivons en 2019, il nous est difficile d’ignorer l’ampleur du mouvement gay qui ne cesse de faire les manchettes … et la question se pose: d’où vient cet engouement chez certains de nos contemporains pour un style de vie autrefois jugé  bizarre, pour ne pas dire anormal? Tous ces adeptes sont-ils « nés comme ça » ou ne seraient-ils pas en partie victimes d’une société hédoniste à outrance?

Dans son article « Sommes-nous les enfants du narcissisme? », Renaud Beauchard note que la notion de narcissisme peut s’appliquer à l’observation des tendances actuelles des sociétés modernes occidentales. Mais, au préalable, notons  pour les non-initiés  que ce terme «narcissisme» provient du mythe grec de Narcisse, beau jeune homme qui, venant un jour à une source d’eau pour apaiser sa soif, vit son reflet dans l’eau et s’extasia devant lui-même: sans s’en douter, il se désira lui-même … il devint ainsi l’amant et l’objet aimé. Déjà en 1887, le psychologue français Alfred Binet avait utilisé ce terme pour décrire une forme de fétichisme consistant à prendre sa personne comme objet sexuel. En 1909, Isidore Sadger parle de narcissisme à propos de l’amour de soi comme modalité de choix d’objet chez les homosexuels, et, à sa suite, Sigmund Freud  définit le narcissisme comme « un stade de développement nécessaire dans le passage de l’auto-érotisme à l’amour d’objet ». 

Quoiqu’il en soit de toutes ces études savantes, je remarque personnellement que, depuis 50 ans, la société nord-américaine a subi une énorme poussée vers le culte du corps avec les conséquences que l’on sait. Après la deuxième guerre mondiale, une entreprise montréalaise fondée par les frères Weider s’est développée avec succès dans le domaine du culturisme (bodybuilding), domaine dont Arnold Schwarzenegger deviendra vite la star incontestée. Se maintenir en forme est devenu depuis un  incontournable (et c’est très bien ainsi) mais que de dérapages non prévus comme l’addiction exagérée chez certains à la musculature pour elle-même. Le miroir a pris pour eux le relais qu’était la source d’eau pour Narcisse.  De nombreux magazines propagèrent cet engouement et on assista alors (et aujourd’hui encore ) à un étonnant exhibitionnisme public qui persiste toujours dans les milieux gay.  Force est de constater , comme disait plus haut Renaud Beauchard, que le narcissisme est bien une tendance actuelle de nos sociétés modernes. Malheureusement, l’explosion simultanée de la pornographie sous toutes ses formes en fut également la triste conséquence.

Se pose alors la question: Dans quelle mesure la société actuelle est-elle, elle-même, responsable de cette recrudescence du style de vie homosexuel? Plutôt que de parler de transmission de «gènes familiaux» (toujours possible, évidemment), ne devrions-nous pas surtout parler de transmission de «gènes sociaux» ?

Cet article, publié dans Amour, Contemplation, Dieu, Fatalité, Mariage, Nature, Opinion publique, Perplexité, Psychologie, Société, Souffrance, Temps présent, Tradition, vie moderne, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Narcisse et la tendance homosexuelle

  1. AnaStpaul dit :

    Brilliant article and your punch-line ending is perfect!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.