L’unique créature « nécessaire »

marie_12

En cette veille de la fête liturgique de la Conception immaculée de la Vierge (8 décembre), il convient de saluer cette femme admirable et unique, destinée à fournir le trait d’union entre la nature humaine et la nature divine, le Christ, vrai Dieu et vrai homme.

« Je te salue pleine de grâces ». Ces paroles de l’ange Gabriel à Marie résument bien le mystère que nous célébrons en ce jour: la jeune fille est pleines de grâces, elle est la toute-sainte, celle qui fut préservée de tout péché (y compris de la tache du péché originel) par une grâce venant déjà de la mort de son Fils. Car il ne convenait pas que celle qui fournirait au Verbe éternel un point d’ancrage en ce monde fusse un seul instant soumise à la domination du Prince des ténèbres.

De toute éternité, le Dieu tout-puissant a donc prédestiné Marie à devenir la Mère de son Fils … et c’est là le fondement  de toutes ses autres prérogatives: conception immaculée, assomption glorieuse, etc. Lorsque Dieu pense à Marie, il y voit, d’une certaine manière, la créature «nécessaire»  à la réalisation de son plan salvifique. Mais n’allons pas penser que la Vierge aura eu la vie facile pour autant … elle a dû collaborer à la réussite de sa mission: elle a souffert, elle a prié, elle a patienté, elle a espéré. Elle fut surtout un modèle de confiance inébranlable; une confiance qui se traduisait par une soumission totale à la Volonté de Dieu, soumission admirablement exprimée dans l’hymne de la fête: « Elle a bâti sa demeure dans les vouloirs du Père. »

Le temps de l’Avent, qui nous prépare à Noël,  est donc rehaussé (et non distrait) par la fête de l’Immaculée Conception; une fête  qui ennoblit celle qui, enceinte, se prépare à accoucher le Messie, le Sauveur du monde:

« Voici l’épouse inépousée,

Marie, servante et souveraine,

Qui porte en secret le salut du monde.

Le sang du Christ la rachète

Mais elle en est la source. »

(Hymne de la Fête)

Cet article, publié dans Annonciation, Écriture, Évangile, Contemplation, Dévotion mariale, Dieu, Esprit Saint, Incarnation, Jésus, Liturgie, Mystère, Rédemption, Vierge Marie, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’unique créature « nécessaire »

  1. Merci infiniment pour ce magnifique article. Oui pureté infinie de Celle « qui a bâti sa demeure dans les vouloirs du Père ». Sa sainteté est pour nous un tel modèle ! Puissions-nous toujours aspirer nous aussi à nous libérer des marques du monde pour adhérer aux désirs du Père, car il n’y a pas d’autre bonheur possible pour nous aussi. Là est la source de toute joie, même si les chemins de Dieu nous semblent si obscurs parfois ou douloureux ! Quelle libération si nous comprenons que tout en Lui repose ?

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle libération si nous comprenons que tout en Lui repose !

    Aimé par 1 personne

  3. Jean-Pierre dit :

    Ô MARIE CONÇUE SANS PÉCHÉ PRIEZ POUR NOUS QUI AVONS RECOURS À VOUS!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.