La prière selon un curé du 19e siècle

thWU5PP37G

Qui n’a pas entendu parler de Jean-Marie Vianney (†1859), mieux connu sous le nom de Saint curé d’Ars. L’antithèse du prêtre intellectuel, Jean-Marie eut peine à se faire ordonner tant était grande son incapacité d’apprendre le latin. Nommé curé d’un petit village des Dombes (France), sa sainteté éclata au grand jour jusqu’à attirer, à la fin de sa vie, des foules nombreuses de pèlerins. Confesseur recherché, il s’adonna à une œuvre de catéchèse permanente par des exhortations qui touchaient le  cœur des fidèles. Voici comment il s’exprime sur la prière:

« Voyez mes enfants, le trésor d’un chrétien n’est pas sur la terre, il est dans le ciel. Eh bien! notre pensée doit aller où est notre trésor. (…) La prière n’est autre chose qu’une union avec Dieu. Quand on a le cœur pur et uni à Dieu, on sent en soi un baume, une douceur qui enivre, une lumière qui éblouit. Dans cette union intime, Dieu et l’âme sont comme deux morceaux de cire fondus ensemble; on ne peut plus les séparer. C’est une chose bien belle que cette union de Dieu avec sa petite créature. C’est un bonheur qu’on ne peut comprendre. (…) La prière est un avant-goût du ciel, un écoulement du paradis. Elle ne nous laisse jamais sans douceur. C’est un miel qui descend dans l’âme et adoucit tout. Les peines se fondent devant une prière bien faite, comme la neige devant le soleil. (…)

Que de fois nous venons à l’église sans savoir ce que nous venons faire et ce que nous voulons demander! Et pourtant quand on va chez quelqu’un, on sait bien pourquoi on y va. Il y en a qui ont l’air de dire au bon Dieu: «Je m’en vais vous dire deux mots pour me débarrasser de vous …» Je pense souvent que, lorsque nous venons adorer Notre Seigneur, nous obtiendrions tout ce que nous voudrions, si nous le lui demandions avec une foi bien vive et un cœur bien pur. »

(Catéchisme de saint Jean-Marie Vianney sur la prière)

Cet article, publié dans Adoration, Bonheur, Désir de Dieu, Dieu, Ministère, Prière, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La prière selon un curé du 19e siècle

  1. Merci infiniment pour ces mots si beaux du Saint Curé d’Ars ! Oui la prière c’est le miel du cœur ! Dieu ne nous demande pas beaucoup de mots ni de belles phrases, il attend juste la simplicité d’une âme toute tournée vers Lui ! En ce sens, comme il est beau le « Notre Père » dans sa brièveté, qui dit tout de notre attitude vers le Père, dans l’abandon de la louange et de la confiance !

    Aimé par 1 personne

  2. Le Curé D’Ars est mon Amour

    Aimé par 1 personne

  3. ça fait du bien de venir ici merci pour ces beaux textes.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.