La prière des premiers chrétiens

thXB0UO2GX

Par « premiers chrétiens » on entend ici ceux  qui vivaient immédiatement après le temps des Apôtres, soit de l’an 95 à 197. On y saisit sur le vif la façon dont se comportaient les disciples du Christ dans une société païenne et souvent hostile. Les observations qui suivent sont tirées d’un livre du père A. Hamman, devenu classique: La vie quotidienne des premiers chrétiens (95-197).

« La Rome impériale s’éveillait à l’heure du village, dès l’aurore sinon à la première heure de l’aube. (…) À l’apparition de la lumière et de la nuit, le chrétien se recueille dans la prière. Ce sont les deux moments forts, où le chrétien fait silence, médite l’Écriture et chante un psaume. (Le caractère privé de ces deux prières explique pourquoi nous ne possédons pas de texte stéréotypé).

Le matin, Tertullien conseille de se mettre à genoux pour la première prière qui ouvre la nouvelle journée, en signe d’adoration et de prosternement devant Dieu. L’orant est tourné vers le levant, «d’où vient la véritable lumière».(…) Origène conseille aux chrétiens de réserver, si possible, dans leur maison un endroit pour la prière. (…)

Le chrétien prie de nouveau au coucher du soleil. Tertullien lui demande de se signer le front. Textes bibliques et prière spontanée se succèdent pour ranimer la vigilance. D’après la Didachè, les chrétiens ont maintenu l’usage juif de prier trois fois par jour … mais il n’est pas précisé à quels moments de la journée ces trois prières doivent avoir lieu, d’où l’on peut conclure qu’ils sont laissés au choix des fidèles.

(…) Les chrétiens avaient coutume de prier debout, les mains levées, les paumes ouvertes, dans l’attitude des orants des Catacombes, comme le Christ avait étendu ses bras sur la Croix. (…) À genoux, la prière exprime l’humilité et la supplication intense. Elle peut être accompagnée de la prostration, la tête contre la terre. (…) Nulle part on ne joint les mains; c’est  un geste d’origine germanique qui consacre l’hommage féodal. »

(La vie des premiers chrétiens, page 198ss)

Cet article, publié dans Adoration, Arts, Écriture, Dieu, Dieu Père, Foi, Liturgie, Prière, Spiritualité, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La prière des premiers chrétiens

  1. J’aime bien cette idée d’hommage féodal à Dieu, ! Elevés à la dignité de Fils et de Frères, nous sommes aussi humbles serviteurs sous la protection divine ! Et ce geste doit plaire à la Sainte Vierge puisqu’elle apparaît toujours ainsi, les mains jointes, dans ses apparitions. La transcendance divine dépasse infiniment tout ce que l’on peut imaginer. Quel bonheur et quelle douceur de savoir que nous sommes tous appelés à entrer dans le monde de Dieu ! Merci beaucoup à vous pour ce bel article !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.